Table ronde : Comment l’image façonne l’actualité ?

Les lectrices et lecteurs du woxx le savent, l’expo « Hard Truths – An Exhibition of Prize Winning Photography from the New York Times », coorganisée par la Foundation for the Exhibition of Photography (une organisation sans but lucratif fondée en 2003 à Minneapolis) manque de profondeur. Malgré des photographies aussi spectaculaires qu’émouvantes sur des thèmes qui ont fait bouger l’actualité ces dernières années, que ce soit les crises au Venezuela, la guerre en Irak ou encore la répression aveugle aux Philippines sous le régime sanguinaire de Rodrigo Duterte, il manque un cadre dans lequel on pourrait classer le travail des photographes. mehr lesen / lire plus

Frauenquote: Undemokratisch, sexistisch, überflüssig?

Was nützt eine Frauenquote? – diese berechtigte Frage wird auch nach den diesjährigen Nationalwahlen von manchen gestellt. Einige Kommentare sagen dabei mehr aus über deren Verfasser*innen als über die tatsächliche Nützlichkeit einer solchen Maßnahme.

Eine Frauenquote einzuführen bedeutet nicht, dass Männer diskriminiert werden. (Quelle: Pixabay)

„Wo ist das Problem?“ – unter diesem Titel kommentierte Nadine Gautier in einem vergangenen Monat die Debatte rund um die weibliche Unterrepräsentanz in der Chamber. Die gegenwärtige Diskussion werde „dem Ganzen“ nicht gerecht, so die Journalistin auf der Internetpräsenz von RTL. Ihr persönlich sei es vollkommen egal, ob in der Chamber Männer oder Frauen vertreten sind. mehr lesen / lire plus

Politique culturelle : Un flan peut en cacher un autre

La Theater Federatioun a organisé samedi dernier une table ronde, dans le cadre de la Theaterfest – l’occasion de constater que la scène et la politique n’avaient plus grand-chose à se raconter.

Et pourtant, il avait bien essayé. Christian Mosar, critique d’art et animateur de la table ronde intitulée « Secteur luxembourgeois du spectacle vivant : quel engagement politique pour quelle(s) scène(s) ? », a peiné quelque peu à donner du souffle à ce débat opposant Sam Tanson (Déi Gréng), Franz Fayot (LSAP), Claudine Konsbruck (CSV), Marc Baum (Déi Lénk) et Guy Arendt (DP).

Alors qu’après cinq ans de règne libéral sur la culture, le secteur est exsangue et plus incertain de son avenir que jamais, la classe politique devrait – avec les élections qui s’approchent – faire du zèle pour s’assurer les voix de celles et de ceux qui y travaillent. mehr lesen / lire plus