Tom Nisse : Une vérification de l’origine

Une fois n’est pas coutume, le poète luxembourgeois Tom Nisse (qui vit à Bruxelles) a écrit un livre entièrement en prose. Mais attention : l’aficionado d’expériences textuelles et voyageur entre les langues et les genres ne s’est pas satisfait de cette simple contrainte pour faire de ce livre quelque chose d’exceptionnel. Car « Une vérification de l’origine » est le résultat d’une flânerie, dans l’esprit de Walter Benjamin, dans les quartiers d’origine de l’auteur. Ce sont donc le Limpertsberg et une partie du quartier Belair qui se trouvent au centre de ce texte court et concis. Un texte qui a été enregistré au cours d’une promenade le 6 juillet 2015 et agrémenté de quelques passages par la suite (ceux-ci sont en italique). Et les constats du poète revenant sur ses pas sont doux-amers : les bancs sur lesquels il s’enfilait des joints avant de traîner ses pas au lycée ne sont plus les mêmes, la ville a changé sous l’influence des rapaces capitalistes qui n’ont que le profit en tête, riant au passage du sentimentalisme de gens comme lui. « Le grand terrain vague est évidemment sévèrement grillagé. Il ne faut pas laisser de possibilité d’évasion. Il ne faut pas laisser de possibilité d’évasion et alerte au papillon, alerte au papillon au carrefour ! », ironise Nisse sur un chantier bien connu des habitants de la capitale. Ce qui fait d’« Une vérification des origines » un texte entre amertume nostalgique et sarcasme grinçant – en fait une vision réaliste des changements vécus par la ville en quelques décennies.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.