Jazz: Bert Joris

Belgobop

(jitz) – Dans la série de CDs „The finest in belgian jazz“, produite sous l’égide de Bruges, ville culturelle européenne 2002, on a déniché ce petit bijou enregistré live par le trompettiste Bert Joris. Depuis des années, il fait partie du quartette de Philippe Catherine, et on avait déjà l’opportunité de savourer sa vélocité et sa poésie lors d’un concert du guitariste, organisé dans le cadre du festival du Printemps musical. A la tête de sa propre formation, Bert Joris affiche une forte personnalité en s’inspirant à la fois de Miles Davis pour le sens de l’espace et de Chet Baker pour le chuchotement mélancolique, mais avec des facultés techniques bien contemporaines. Aucun couac dans ses chorus, pourtant enregistrés en public à Bruges, Bruxelles et Bâle. A préférer à tous les clones ennuyeux sortis des laboratoires trompettistiques new-yorkais.

Bert Joris: Live. Werf 035. www.dewerf.be


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.