EXPOSITION DE GROUPE: Entre intimisme et provocation

Connue pour exposer des artistes émergents, souvent afro-américains, la galerie Zidoun expose en ce moment quatre artistes aux univers bien différents. On se balade ainsi entre sensibilité féminine, références au monde fictif des BD et des mangas, sensibilité masculine, fascination et malaise.

En effet, Wangechi Mutu, KAWS, Jeff Sonhouse et Wim Delvoye n’investissent pas les mêmes terrains. Les unit néanmoins un sens de la précision du travail pour le moins surprenant. Pour voir la précision et l’élaboration des détails des figures féminines de Wangechi Mutu, il ne faut pas hésiter à frôler les oeuvres de près. On découvre alors dans les collages des morceaux de tissus, des motos, des bijoux et des sculptures coupées dans des magazines ainsi que des nombreuses techniques à l’acrylique. Un travail de précision similaire se retrouve aussi dans les portraits d’hommes africains de Jeff Sonhouse, qui a déjà été exposé dans les mêmes salles en avril 2009. Souvent, et pour une des oeuvres exposées à la galerie, les chevelures d’hommes africains sont constituées d’allumettes soigneusement collées sur la toile puis brûlées, produisant des effets spéciaux sur la toile déjà peinte à l’avance. Pour ces deux artistes, le choix de l’objet décliné dans les recherches artistiques et les origines africaines, la quête d’identité ou d’appartenance, les racines vont de pair. Ces recherches, en soulignant sensibilités et fragilités, vont jusqu’à la déformation, la défiguration et à la transformation du portrait en figure clownesque.

Wim Delvoye, artiste à scandales affirmé depuis un certain temps déjà et connu au Luxembourg essentiellement à cause de ses machines Cloaca – reproduction mécanique du tube digestif ou plus simplement machine à caca -, exposé fin 2007 au Casino, nous présente cette fois un de ses cochons tatoués ainsi que des pneus sculptés. Cherchant à questionner le mode de vie et la consommation à outrance du monde occidental, Delvoye a été fortement critiqué par un certain nombre d’associations de défense de droits des animaux notamment. Voir ce cochon tatoué est en effet quelque peu déroutant, mais avant de s’émouvoir faut-il sans doute s’informer autant de la méthode que des intentions de l’artiste. KAWS, au niveau technique du moins, sort un peu du lot. Largement inspiré par le graffiti, duquel il est d’ailleurs issu, son oeuvre s’inscrit dans la tradition du Pop Art. Il utilise des moyens de production à grande échelle, transformant ainsi ses sculptures en art toys, en jouets artistiques. Les icônes qu’il reproduit ne sont plus des Marilyn Monroe mais les Simpsons, Ronald McDonald ou autres figurines commerciales, de jeux vidéo ou issus de l’univers des mangas. Les stars ont changés, notre rapport à elles non, c’est ce que l’artiste semble vouloir nous démontrer. Finalement, la question sur ce qui unit ces quatre artistes reste ouverte et à répondre par chacun à sa manière. Néanmoins, entre l’intimisme des uns et la provocation des autres, il semble exister une remise en cause de notre rapport à la consommation et à la propriété. Mais peut-être est-ce chercher trop loin. Peut-être ne s’agit-il que de l’exposition d’oeuvres d’artistes chers au galeriste.

A la galerie Zidoun, jusqu’au 2 juillet.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.