INSTALLATION ARTISTIQUE: Gentil détroussage

Susanne Kudielka et Kaspar Wimberley, les deux artistes en résidence ce printemps au Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, ont imaginé une performance simple mais efficace – et surtout au contenu politique.

La magie du geste.

Une salle d’attente tenue dans un rose-chair des plus dégoûtants, des chaises lambda, des clichés de la capitale et un distributeur d’eau : voilà ce que le collectif Treacle (composé de Susanne Kudielka et de Kaspar Wimberley) a imaginé pour « The Changing of the Guard » qui peut être visité dans l’aquarium du Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain. Mais, halte, il y a encore quelque chose en plus. Deux lampes, une rouge et une verte qui vous disent si et quand vous pourrez procéder dans la pièce suivante.

Si elle saute au vert, vous avez de la chance : vous ferez l’expérience d’un illusionniste hors pair, qui ne montre son petit tour de magie qu’à vous seul. D’abord, il vous demande une petite pièce, voire un billet d’argent, tout en s’entretenant avec vous de la façon la plus normale sur l’argent qui disparaît vite ces jours-ci. Et hop ! En un, deux, voire trois tours de main, votre argent a effectivement disparu?

En guise de compensation, on vous offre une enveloppe contenant une lettre mais pas votre monnaie. Dans cette lettre, on vous explique gentiment que « Vous venez de confier votre argent à quelqu’un et l’argent s’est envolé. (?) Vous attendiez quelque chose en retour. Ce n’était qu’un simple tour de passe-passe, rien d’autre. Dans une ville réputée pour stocker et administrer de grosses sommes d’argent – ou en tout cas en fait la promesse – les gens semblent surtout préoccupés par les taux d’intérêt, les possibilités d’investissement, la sauvegarde des actifs financiers et les négociations avec des chiffres réels ou pas ». Y est aussi ajoutée la note suivante : « La responsabilité de ce projet incombe aux artistes. Si vous vous sentez lésé-e par ce qui vient d’arriver et si vous souhaitez introduire une plainte, veuillez le faire en envoyant un courrier à complaints@casino-luxembourg.lu ».

Comme quoi, même si le spectateur lambda du Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain peut bien faire don d’une petite pièce, on n’est jamais vraiment sûr que les gens comprennent bien ce qui leur arrive. Car qu’est-ce qui arrive à ces gens ? Ils sont lésés, volés si on veut, pendant qu’on leur sourit au visage. C’est, d’une façon un des procédés sur lesquels se base le monde de la finance, omniprésent dans l’espace urbain de notre petite capitale grand-ducale. Vous ne pouvez pas faire deux pas en avant sans tomber sur des publicités prônant les bienfaits d’untel produit financier qui vous rendra heureux, parce qu’il aidera votre argent à prospérer en toute sécurité et en toute transparence. Les (ex-)clients de la Kaupting-Bank ou ceux qui sont tombés sous le charme de Bernie Madoff par exemple en savent forcément quelque chose.

Susanne Kudielka et Kaspar Wimberley, qui se voient comme des artistes interventionnistes réussissent bien leur coup, en faisant ressentir au spectateur, l’espace d’un instant, le même sentiment humiliant que toutes les autres personnes à travers le globe qui se sont faites bernées par le monde de la finance. Même si, en fin de compte et si on considère que finalement ce sont nous, les petits épargnants et payeurs de taxes, qui ont du rempiler pour payer l’ardoise laissée par les requins de la finance. Et que de toute façon, si le système venait à s’écrouler à nouveau, ce qui n’est au final qu’une question de temps, on nous refera passer à la moulinette. L’exploit des artistes de Treacle est néanmoins d’avoir su, dans une petite installation et performance, cristalliser le geste fondamental du monde de la finance : celui de vous tirer l’argent des poches tout en vous souriant au visage.

Vu que le magicien et son assistant ne peuvent pas être présents pendant tous les temps d’ouverture du Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, vous pourrez vous faire (gentiment) détrousser jusqu’au 15 septembre aux heures suivantes :
les mercredis : de 12h à 14h
les jeudis : de 18h à 20h et
les samedis : de 14h30 à 17h30.

 


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.