Body Count : Bloodlust

Il était devenu rare ces dernières années de trouver l’écoute critique d’un groupe de metal dans ces pages. Mais pour « Bloodlust », le dernier album de Body Count, une exception s’imposait. Ce groupe, fondé en 1991 par le rappeur Ice-T et son meilleur ami, le guitariste Ernie C, avait défrayé la chronique déjà à sa conception. Mélange de hip-hop et de metal, ainsi que paroles provocatrices avec en arrière-fond le combat des Afro-Américains contre la violence policière et les injustices sociales : la combinaison faisait jaser à une époque où les genres étaient encore plus cloisonnés que de nos jours. N’oublions pas que les émeutes de Los Angeles ont eu lieu en 1992 et qu’une chanson comme « Cop Killer » a été vue par plus d’un comme de l’huile sur le feu. En 2017, ces problèmes persistent et ne sont pas près de s’arranger sous Trump. Mais les textes d’Ice-T ont mûri, et c’est une des principales raisons d’écouter attentivement cet album. Par exemple quand il explique sur « No Lives Matter » qu’à la fin ce n’est pas la couleur de la peau qui compte, mais le statut social (« When it comes to the poor / No lives matter »). D’autres chansons comme « Black Hoodie » témoignent de la violence raciste et réelle de la police étasunienne. Musicalement parlant, « Bloodlust » ne réinvente pas la roue mais reste efficace et solide. Et en rajoute même avec une reprise pour le moins inattendue du classique « Reign In Blood » de Slayer.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.