Sculptures : De chêne et de hêtre

Plantées au sein de la galerie Simoncini, les sculptures en bois de Jhemp Bastin déploient leur touche végétale comme une forêt rêvée, aux multiples échancrures, grilles et évidements.

Plus de deux mètres de haut, un tronc noirci qui s’ouvre pour présenter son intérieur travaillé : la sculpture qui trône au milieu de la salle du rez-de-chaussée a quelque chose de majestueux comme seuls les arbres centenaires, voire millénaires, savent dégager au milieu de leurs semblables. Si l’on pouvait, on l’entourerait des bras, pour capter un peu de cette force tranquille qu’elle fait flotter dans la galerie. Mais nous ne sommes pas dans une forêt naturelle : la tronçonneuse de Jhemp Bastin est passée par là, et d’un tronc parfaitement droit a modelé des courbes, évidé l’intérieur, créé un mouvement vers le haut, mais pas uniquement vertical. Les branches manquent aussi ; et pourtant – est-ce parce que le matériau est un bois noble ? – cette transformation semble dans l’ordre des choses, comme si l’arbre avait donné son aval à ce « relooking ».

En hêtre ou en chêne, le plus souvent sans titre, les sculptures exposées ont en commun cette impression de nature qu’elles offrent, tout en se différenciant par la façon dont les troncs sont travaillés. Ici, c’est une grille qui a été creusée en losanges. Là, ce sont des entailles croisées. Plus loin, les lignes sont verticales. En revenant sur nos pas, elles se courbent ou se décalent. Chaque œuvre est une variation sur un même thème, celui de la transformation artistique des beautés de la nature. De la chrysalide que constitue l’arbre dans son état d’origine, Jhemp Bastin dégage son papillon personnel. Rien de figuratif dans son travail, mais un petit côté art brut qui combine la méticulosité de la technique du bois à la sensation d’ébauche qui persiste à cause du matériau naturel. Faut-il d’ailleurs y voir un message écologiste ? Comme le sculpteur luxembourgeois a déjà réalisé plusieurs œuvres en plein air, les deux seuls titres de l’exposition, « Whispering Trees », le laissent effectivement supposer. Ces arbres transformés nous murmurent à l’oreille la nécessité de protéger leurs semblables, nous disent les histoires qu’ils ont vues défiler pendant leur très longue vie.

Mais les sculptures de grandes dimensions, les plus impressionnantes il est vrai, ne sont pas les seules qu’il est possible d’admirer rue Notre-Dame. Un certain nombre d’œuvres plus petites sont également visibles, ainsi que des tableaux, toujours avec la même technique et d’inspiration sembable. Pour mieux les apprécier, il faut tourner autour, plonger son regard dans les vides pratiqués par Bastin, qui deviennent parfois des pleins selon l’angle de vue. Comme on errerait le nez en l’air dans un sous-bois où les rayons du soleil créeraient des jeux de lumière fascinants. Et c’est ainsi que l’on parcourt le rez-de-chaussée et le premier étage de la galerie, dans une atmosphère de forêt hivernale où ne manquent au fond que les odeurs, avant de retrouver la profusion minérale des rues du centre-ville. L’intermède était particulièrement reposant.

À la galerie Simoncini, jusqu’au 11 janvier.

Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.