Dans les salles : Coupez !

Remake d’une série B de Shin’ichirô Ueda sortie en 2018, cette comédie horrifique commence par un tournage catastrophique tant pour l’équipe… que pour le public dans la salle. Et, miracle, dans une deuxième partie, tout s’explique et prend une dimension nouvelle. Une histoire maligne qui transcende les codes du film de zombies.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Musique contemporaine : Dreamlover

Mercredi 29 juin seront jouées à la Philharmonie la plupart des pièces du plus récent album de la compositrice Albena Petrovic. Compte rendu d’écoute du CD, pour prolonger l’expérience avec un concert contemporain à la maison.

Dès la première pièce, on comprend aisément la fascination qu’a exercée le saxophone baryton sur Albena Petrovic : rond et rassurant dans le grave, caressant dans le médium, plaintif dans l’aigu, l’instrument bénéficie en outre de maintes possibilités sonores additionnelles si l’on utilise ses touches ou son embouchure de manière détournée. Et lorsqu’un virtuose comme Joan Martí-Frasquier est à l’interprétation, difficile de faire la fine bouche. mehr lesen / lire plus

Musique : Déambulation mélodieuse

Après deux reports dus à la pandémie, le festival Fräiraim aura enfin lieu ce week-end. Une belle occasion de goûter la diversité musicale luxembourgeoise, dans et autour de la Philharmonie.

Quelques-unes des propositions variées à découvrir lors du festival Fräiraim : la musique celtique du groupe Authentica, récemment fondé par Martina Menichetti… (Photo : Lynn Theisen)

Dans sa présentation de l’événement, la Philharmonie insiste sur le fait que la diversité culturelle du grand-duché est inversement proportionnelle à sa superficie et à sa population. De fait, lorsqu’on parcourt le programme du festival Fräiraim, qui se tiendra ces vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 juin, on ne peut qu’être impressionné par la multitude de genres proposés. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Incroyable mais vrai

Porté sur la rigolade franchement potache avec son opus précédent, Quentin Dupieux propose ici un film où pointe une réelle critique du jeunisme, assortie d’une certaine réflexion sur le vieillissement. Celles et ceux qui ne sont pas réfractaires à l’humour style Alain Chabat, pas forcément subtil, pourront y trouver leur compte.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Altrimenti : Dix ans déjà

Le centre culturel Altrimenti vient de fêter ses dix ans d’activité. Le woxx a rencontré Monica Renna, chargée de communication, pour mettre en lumière le travail de ce lieu de culture original dans la capitale.

Coup d’œil sur une production représentative de l’esprit Altrimenti : « Elefante. Ópera en espacio mínimo », un opéra de poche pour tout public de la compagnie mexicaine Ópera irreverente. (Photos : Altrimenti)

woxx : Parmi tous les centres culturels du grand-duché, Altrimenti occupe une place à part. Pourriez-vous en expliquer la spécificité ?


Monica Renna : En effet, le nom de notre centre veut dire ‘autrement’ en italien, c’est important de le rappeler. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : C’est magnifique !

Dans cette fable où le fantastique s’invite un peu maladroitement, la galerie de personnages, à commencer par ceux de Clovis Cornillac en simplet généreux et d’Alice Pol en mère aimante mais paumée, fait pardonner la naïveté du scénario. Entre les superproductions musclées et les films exigeants, une petite pincée de légèreté, au fond.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Yi miao zhong

Le maestro Zhang Yimou fait preuve de sa maîtrise dans cette histoire épurée de cinéma ambulant lors de la révolution culturelle. Ce vibrant hommage à la pellicule, à l’heure du tout-numérique, émeut par les sentiments qu’il met en scène tout autant que par ses plans somptueux.

L’évaluation du woxx : XXX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Pan de limón con semillas de amapola

Un film qui coche toutes les cases du mélo tire-larmes et qui pourtant parvient à susciter une franche émotion : c’est le programme surprenant de cette coproduction luxembourgo-espagnole.

Une histoire de femmes unies par-delà les générations… (Photos : Filmax/Deal Productions)

Ce n’est pas par hasard que Marina a choisi la carrière de médecin humanitaire : envoyée à l’étranger à l’adolescence, elle traîne derrière elle toute une histoire familiale troublée qui l’a amenée à couper les ponts avec sa sœur Anna. Loin de son île natale de Majorque, elle exerce sa profession en Afrique tout en menant une véritable valse-hésitation dans sa relation amoureuse avec Mathias, un collègue luxembourgeois. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Downton Abbey: A New Era

Une fois intériorisé et accepté le fait que le film présente une noblesse oisive et une domesticité heureuse sans critique décelable, on peut se prendre au jeu. Cette production léchée sait entretenir le rythme entre vieille Angleterre et Côte d’Azur, avec une distribution efficace et beaucoup de maîtrise dans l’écriture.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site.

  mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Clara sola

Sur un rythme contemplatif mêlé d’animisme, dans un village reculé du Costa Rica, la cinéaste Nathalie Álvarez Mesén filme l’éveil à la sensualité d’une femme quarantenaire jusque-là cantonnée à un rôle de simplette vénérée à qui la Vierge est apparue. Une véritable expérience visuelle, sonore… et parfois magique.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Rien à foutre

Entre critique sociale et drame psychologique, « Rien à foutre » tape sur les compagnies aériennes à bas prix et montre l’errance affective d’une hôtesse de l’air. En toile de fond, une question : comment réenchanter le monde d’aujourd’hui pour les jeunes générations ?

Gestes mécaniques, regard absent : c’est l’ultramoderne solitude pour Cassandre, mais à dix mille mètres d’altitude. (Photo : Cinéart)

C’est sur une scène de briefing que le film s’ouvre. Pour celles et ceux qui se berçaient encore d’illusions, la vérité est crue : s’il y a un objectif pour le vol, c’est d’abord celui des ventes réalisées à bord. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Lunana: A Yak in the Classroom

On pardonne l’intrigue simplette – vue et revue – grâce au dépaysement, dans un Bhoutan certes de carte postale. Ce qui se cache derrière le concept médiatique de bonheur national brut vanté par le pays, il faudra un autre film pour faire plus que l’entrevoir. Mais les paysages himalayens et le chant traditionnel offrent ici une jolie parenthèse de sérénité.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Arthur Rambo

Peut-on à la fois être l’auteur de tweets haineux et le chouchou des médias ? Le film ne lève pas l’ambiguïté, mais s’empare de la dissonance cognitive et du besoin d’immédiateté – téléphone greffé à la main – de notre société pour tendre un miroir pas réjouissant. Comme si, dans une soirée branchée, on se voyait servir un shot… de lucidité.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Littérature augmentée : Trente ans de prix Servais

Le CNL célèbre les trente premiers ouvrages récompensés par le prestigieux prix littéraire avec l’exposition « Imaginer Servais ». 
La littérature y est le point de départ de créations sonores et visuelles aussi variées que les livres dont elles s’inspirent.

Une façade parée de couvertures de livres pour l’occasion. (Photos : woxx)

Deux rangées de cabines similaires, fermées par des rideaux blancs, identifiées par des macarons au sol avec titre, date et auteur ou autrice : c’est d’abord une sensation étrange, quasi kafkaïenne, qui s’empare de qui franchit le seuil de l’exposition. Un coup d’œil prolongé à terre confirme que l’agencement n’est ni alphabétique ni chronologique. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : The Unbearable Weight of Massive Talent

Nicolas Cage se parodie lui-même avec énergie dans cette série B revendiquée, même si le scénario n’ose pas verser dans le complètement déjanté. Si l’on évacue le premier moment d’incrédulité ainsi que la fin vraiment trop ancrée dans la paix des familles, on y prend du plaisir (coupable).

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site.

  mehr lesen / lire plus

Dans les salles : I fiori persi

Filmé au téléphone, le documentaire offre quelques scènes poignantes entre un fils, dont la mère a compté parmi les premières victimes du coronavirus, et son père, qui en a réchappé. Si le témoignage fort sur une période de crise transcende parfois l’intimité longuette, la limite reste cependant ténue entre film à vocation familiale et œuvre cinématographique.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : The Duke

Le dernier film qu’aura tourné Roger Michell est à l’image de son cinéma : à hauteur des personnages, sympathique et amusant. Si l’histoire vraie du vol d’un tableau de Goya représentant le duc de Wellington est intéressante, son traitement par contre utilise nombre d’astuces déjà vues et le point de vue politique est réduit à la portion congrue. Sympathique, quoi… mais on en a besoin parfois.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Musique classique
 : Jeunes pousses, grand talent


Ce dimanche, place à la relève : l’Orchestre national des jeunes, sous la baguette de Pit Brosius, se produira à Mersch. Il sera rejoint par un trentenaire virtuose, le pianiste Joseph Moog.

Un orchestre de jeunes qui ne s’en laisse pas conter… (Photo : Alfonso Salgueiro)

Voilà désormais quelques années que l’Orchestre national des jeunes s’est installé dans le paysage classique luxembourgeois, soutenu par de nombreux partenaires – et notamment le Mierscher Kulturhaus, où se déroulent tous ses concerts. L’ensemble, cornaqué par le prometteur chef Pit Brosius, entend proposer à des instrumentistes de moins de 30 ans et vivant dans la Grande Région, à différents stades de leur cursus musical, de se frotter à la pratique orchestrale au contact de professionnels. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Le chemin du bonheur

Exorciser les démons du passé et s’engager vers « Le chemin du bonheur », c’est la proposition cinématographique d’une nouvelle coproduction luxembourgeoise. Avec beaucoup de sincérité et une mise en images moins convaincante.

Du cinéma dans le cinéma : l’amour est plus beau près d’un projecteur… (Photos : Iris productions)

À l’origine du film se trouve un roman : « Le cinéma de Saül Birnbaum », d’Henri Roanne-Rosenblatt – un passionné de cinéma très impliqué dans la Cinémathèque belge et un temps administrateur du Film Fund Luxembourg. L’adaptation cinématographique, à laquelle l’auteur a participé, présente Saül, envoyé dans son enfance depuis sa Vienne natale jusqu’en Belgique, échappant ainsi à la Shoah. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : After Yang

Avec une esthétique résolument zen, Kogonada sonde l’âme humaine à travers les souvenirs d’un androïde hors service, dans une société futuriste dévoilée par petites touches plutôt qu’avec force démonstrations. De la science-fiction intimiste et intelligente.

L’évaluation du woxx : XXX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus