Série : Il miracolo

La Sainte Vierge sauvera-t-elle l’Europe ? C’est à peu près le pitch de la série italienne « Il miracolo », disponible en streaming sur Arte.

L’Italie dans un avenir proche, voire un présent alternatif : alors que le pays se trouve à quelques jours d’un référendum devant décider de sa sortie de l’Union européenne, le premier ministre Fabrizio Pietromarchi est conduit à la demande de l’armée en un lieu secret. Dans une piscine désaffectée de la banlieue de Rome, des soldats gardent une statue de Marie en plastique, comme il doit en exister des millions dans le pays. Pourtant, celle-ci pleure du sang, du sang humain de surcroît – comme l’équipe scientifique l’a constaté.

Autour de cette intrigue à l’apparence plate, l’écrivain Niccolò Ammaniti (dont c’est la première réalisation) construit en pas moins de huit épisodes un drame épique qui dépasse les bornes de la fantaisie. Les personnages développés en profondeur, notamment la chercheuse Sandra Roversi – à la relation maladive entretenue avec sa mère mourante – et le prêtre corrompu Marcello, relèguent la présence du miracle au second plan. Ce sont les réactions des protagonistes, croyant-e-s ou non, qui prennent le dessus et montrent comment l’apparition de quelque chose de tellement improbable peut changer des vies pour toujours.

S’y ajoute que les fils de l’intrigue, qui se resserrent un peu plus à chaque épisode, sont tissés de façon stratégique. La pression monte certes à chaque journée – qui correspond à un épisode –, mais jamais assez pour devenir insoutenable.

La série est en outre desservie par des actrices et acteurs en pleine forme : Guido Caprino, premier ministre en lutte permanente aussi bien en politique que dans sa vie familiale, Alba Rohrwacher en scientifique torturée et Tommaso Ragno dans le rôle du prêtre reconverti savent se montrer attachants.

Bref, si vous aussi avez besoin d’un petit miracle de temps en temps : à vos écrans !

Disponible gratuitement dans la médiathèque d’Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/RC-014243/il-miracolo/


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.