Affaire Kaupthing : l’instruction est clôturée

Depuis une dizaine d’années, le nom de la banque Kaupthing hante la justice luxembourgeoise. Finalement, après la clôture de l’instruction par le tribunal d’arrondissement de Luxembourg, le parquet demandera soit un non-lieu, soit le renvoi devant une juridiction de fond.

Centrale de la Kaupthing Bank à Reykjvavík (©Jóhann Heiðar Árnason_Wikipedia)

Emblématique de la crise financière islandaise de 2008, l’histoire de la banque Kaupthing a aussi un volet luxembourgeois. Celle-ci avait depuis 1998 une succursale au grand-duché, quand le scandale éclate en 2008 et que le gouvernement islandais reprend la main en la nationalisant, en même temps que la Landsbanki.

En 2010, alors que l’Islande a résolu sa crise en confiant à des mains publiques de larges pans du secteur financier et en mettant derrière les barreaux certains des managers de la Kaupthing, dont l’ex-chef de la branche luxembourgeoise – qui a écopé de quatre ans et demi de prison ferme –, la CSSF s’active pour dénoncer des agissements au parquet concernant la banque Kaupthing et la Lindsor Holding Corporation. mehr lesen / lire plus

Ventes à découvert : Pas d’interdiction au Luxembourg, mais aussi peu d’impact…

Au début de la pandémie, les ventes à découvert – donc les paris boursiers par des hedge funds contre des entreprises vulnérables – ont fait scandale. Quelle a été l’attitude du Luxembourg ?

(© pxhere)

Fin mars, l’effondrement des bourses internationales est presque devenu un bruit de fond dans le cycle des « breaking news » qui tombent chaque minute dans le cadre de la pandémie. Pourtant, quelques personnes et entités n’ont pas hésité à profiter de la situation pour bien se remplir les poches, via les ventes à découvert – une technique risquée qui consiste à parier sur la baisse d’une action, et qui, si tout fonctionne, peut rapporter gros. mehr lesen / lire plus