Indie-world Music : De partout

Beirut, c’est avant tout l’aventure de Zach Condon, un maniaque musical précoce pour qui l’horizon musical mainstream était définitivement trop étroit – et qui continue de sillonner le monde à la recherche de sons et musiques à intégrer dans ses chansons.

Un grand voyageur dans les styles et les musiques :
Zach Condon de Beirut.

Quand Beirut a décollé vers la moitié des années 2000, c’était un phénomène marginal mais intéressant. Cette sorte de disque qu’on voit traîner chez des potes, qu’on copie par intérêt et auquel on accroche ou pas. Le destin de cette expérience menée par Zach Condon va pourtant prouver qu’il a de la suite dans les idées. mehr lesen / lire plus

Rap : Riposte du Cap

Pendant toute sa carrière, le duo Die Antwoord a su maintenir l’équilibre entre créativité débordante, provocation lucrative et captation du goût des masses – un secret envié.

Ils s’en foutent de ce que vous pensez, car ils ont la réponse : Die Antwoord. (© Stefan Magdalinski)

L’emblématique duo a sûrement hanté plusieurs fois les cauchemars des parents d’élèves ayant découvert un de ses posters sur les murs de la chambre de leur gosse. Son goût poussé pour le hideux et pour les modifications corporelles est aussi extrême que sa musique est forte en volume et en rythmes déjantés.

Fondé en 2008 sur les ruines de formations de rap connues à travers l’Afrique du Sud comme MaxNormal.TV ou encore The Constructus Corporation, Die Antwoord est formé par le couple Yolandi Visser et Ninja – ils ont même un enfant ensemble, quoique apparemment ils ne forment plus une unité dans la vie privée. mehr lesen / lire plus

„Thriller Live“: Not bad, but …

Die Rockhal lockte am 30. Januar mit der Londoner Erfolgsshow „Thriller Live“ ein großes Publikum an. Eine Vorstellung zwischen Personenkult und Nostalgie.

4,5 Millionen Menschen sollen die Show, laut „Kölner Stadtanzeiger“, bisher in 33 Ländern besucht haben (Stand: 18. Januar 2019). „Thriller Live“ wurde 2009, kurz vor dem Tod des Popstars im August, in London uraufgeführt.
Copyright: Sven Darmer

Es ist eine Lache, die Pop-Geschichte schrieb: die Lache zu Beginn von Michael Jacksons „Thriller“. Mit ihr wurde  der Abend gestern auch eröffnet. Das Publikum, das auf unbequemen Stühlen hockte, antwortete sogleich mit kreischenden „Wuhu“-Rufen, Pfiffen und tosendem Applaus. Was folgte überzeugt, solange man es nicht zu sehr hinterfragt. mehr lesen / lire plus