Hal Ashby: Harold and Maude

Un jeune homme et une vieille femme se liguent contre la médiocrité environnante et trouvent le bonheur (sans happy end) dans un amour hors normes. 30 ans après la sortie du film (1971), ce couple improbable reste tellement attachant que la morale „flower power“ et la musique de Cat Stevens n’en semblent toujours pas ringardes.

A l’Orion (Troisvierges), lundi et mardi, à 20 heures.

Germain Kerschen


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.