Luxembourg: CIRCOLO CURIEL

cuisine italienne

Penne, Ravioli, tagliatelle, garganelle…

(rw 457/98) – Si la nouille est une ambroisie terrestre, ses temples deviennent de plus en plus rares. Je ne parle pas des pâtes „miracoli“ que l’on vous sert dans les innombrables pizzerias du Grand-Duché, mais de la vraie nouille italienne. Bien que son culte était d’abord – immigration italienne oblige – situé au sud du pays, il existe cependant depuis des années quelques rares endroits dans la capitale où l’on peut s’y consacrer. L’une d’elle est une institution connue par tous les adeptes de bonnes causes progressistes, par les théoriciens marxistes et les militantes féministes aussi bien que par les écologistes de la première heure: le „Circolo culturale e ricreativo E. Curiel“. Situé aux abords de l’autoroute vers Esch, cet établissement se cache si bien derrière la façade discrète d’une maison de la route d’Esch qu’elle reste inconnue à bien des gens après des décennies d’existence, même si ce lieu de rencontre de la gauche, scène d’innombrables meetings et réunions politiques, mériterait bien être classé monument historique.
Cette discrétion est cependant due au fait qu’il s’agit formellement d’un club privé: il faut même se munir d’une carte de membre pour pouvoir fréquenter cet haut-lieu de la gastronomie italienne. Mais après s’être acquitté d’un obole modeste, tout un monde s’ouvre à vous. Dans un décor de café aux tables en bois on vous propose un grand choix de pâtes fabriquées sur place par des dames aussi charmantes que travailleuses, qui d’ailleurs font aussi le service. Vous pouvez choisir parmi plusieurs sauces accompagnantes. Le vrai problème qui se pose alors c’est qu’à côté des pâtes, les plats de viandes sont également succulents. Raviolis verts au beurre et au sauge ou saltimbocca accompagné de pommes au four délicieuses, c’est là la question – si par malheur vous n’arrivez pas à dévorer les deux. En tout cas, ce ne seront pas les prix – modestes – qui vous en décourageront. Si vous y arrivez, vous pouvez couronner le tout par un tiramisu très correct. Côté vin, ne vous attendez pas à une carte abondante – essayez plutôt l’excellent cabernet-sauvigon de la maison.
L’attrait du „Circolo“ est encore rehaussé par le fait qu’il y a une salle non-fumeurs et une terrasse. Et si vous venez en groupe, vous pouvez vous installer dans la salle séparée du premier étage (manquant un peu de charme, il est vrai). Seul vrai défaut: on ne sert que le soir.

Circolo Curiel, 107, rte d’Esch, tél. 49 17 50, ouvert tous les soirs sauf dimanche.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.