Source de distraction: http://grosse.fatigue.free.fr

La photo préférée de l’auteur.

(RK) – „A force de regarder mon nombril en quête d’ailleurs, j’ai décidé il y a quelque temps d’ouvrir mon bavoir au monde entier“, c’est ainsi que s’introduit „Grosse fatigue“, le site des petites frustrations et amertumes quotidiennes. Il s’agit d’une collection de petits textes, soigneusement formulés au jour le jour. Les réflexions de l’auteur ne portent pas sur la politique mais sur des petits riens vus ou vécus. Cela va de „Gagner au loto, j’en ai bien peur …“ jusqu’à la collection „Mes femmes des autres“, en passant par „Je suis Ben Laden“ („ôh ! Rien qu’une minute, une seconde! Exister pour de vrai, laisser sa trace dans l’histoire …“). La plupart des textes sont spirituels, souvent drôles, parfois casse-pied, tels ce lamento sur l'“effet Pauwerpoint“. A condition de ne pas y chercher trop de profondeur, ce site est source de distraction, voire d’inspiration.

http://grosse.fatigue.free.fr


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.