SEYMOUR HERSH: Dommages collatéraux

Seymour Hersh est l’un des journalistes d’investigation les plus réputés aux Etats-Unis. En 1969, il avait révélé le scandale de My Lai, un hameau vietnamien massacré par l’armée américaine. Rassemblant des articles écrits pour le „New Yorker“, son dernier ouvrage „Dommages collatéraux“ est la chronique de la politique impériale des Etats-Unis depuis les attentats du 11 septembre: les tortures dans le camp de détention de Guantanamo, le scandale de la prison irakienne d’Abou Ghraib, le programme nucléaire du Pakistan, la corruption de l’Arabie Saoudite, les ratés des services de renseignements. Dans sa plongée dans les entrailles de l’administration Bush, Seymour Hersh se base à chaque fois sur des sources internes à l’appareil d’Etat et des rapports confidentiels. Un livre terrifiant.

Seymour Hersh, „Dommages collatéraux: la face obscure de la guerre contre le terrorisme“, Denoël, 2005.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.