EXPOSITION DE GROUPE: Ouvrez !

La galerie Frank Gerlitzki ouvre avec « On The Move » une petite lucarne sur le marché de l’art international.

Rien que le fait de trouver une galerie d’art à Bonnevoie – quartier très vivant, mais pas très glamour – est remarquable. Loin de nous tous ces grands espaces stériles, murs blancs et visiteurs gênés : ici, l’ouvrier, le clochard et le junkie passent tous les jours devant les fenêtres de la galerie. On ne sait pas s’ils la remarquent, en tout cas, s’ils y jetaient ne serait-ce qu’un coup d’oeil, ils verraient sûrement pas mal de choses intéressantes qui leur épargneraient même une visite au Mudam.

L’exposition en cours reflète bien les tendances interdisciplinaires actuelles. Il y a premièrement les toiles d’Eric Bächthold qui accueillent l’oeil du visiteur dès le premier regard. Ces grandes images reprennent des thèmes ethnographiques – en fait, on dirait des peintures aborigènes d’Australie – sans pourtant tomber dans le kitsch. Les motifs végétaux, comme des branches d’arbres ou des motifs plus abstraits, laissent assez de place aux interprétations les plus diverses, et restent en même temps agréables à l’oeil.

A l’intérieur, le visiteur se retrouve au milieu d’une myriade d’oeuvres provenant d’une dizaine d’artistes. Vidéos, installations, sculptures et peintures s’arrangent comme un pot-pourri d’art contemporain. Il y a des calligraphies simples mais harmonieuses qui caressent la vue, des ébauches comme arrachées du calepin de l’artiste qui se retrouvent paradoxalement encadrées, ou encore des peintures où des fleurs gigantesques débordent le cadre. L’intérêt principal est que le galeriste arrive à conjuguer des artistes européens avec des créateurs venus de Chine et d’autres pays d’Asie – comme Kyoko Inatome et Ciub Xiang Ju – sans que cela ne saute aux yeux. Une belle preuve de l’universalité de l’art contemporain.

Jusqu’au 16 mars


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.