REPUBLIQUE ESPAGNOLE: Valeurs Républicaines

L’AREL milite pour que les idéaux de la Deuxième République soient respectés et sauvegardés.

La guerre civile en Espagne ne concernait pas que les Espagnol-e-s: l’appel à la solidarité internationale fut entendu de partout en Europe et dans le monde. Mais comme en Espagne, les patries des brigadiers internationaux peinent à honorer la mémoire de celles et ceux qui ont donné leur vie pour combattre le fascisme. Et cela bien avant qu’Hitler ne déclenche la Deuxième Guerre mondiale…

Selon ses statuts en tant que a.s.b.l. luxembourgeoise, l’AREL (Amis de la République espagnole au Luxembourg) « a pour objet d’honorer la mémoire des combattants républicains pendant la guerre civile espagnole, de défendre les idéaux de la Deuxième République espagnole et de contribuer à la défense et à la diffusion des valeurs républicaines ». Ces valeurs républicaines, toujours d’actualité, que l’association prétend défendre, trouvent leur origine dans la rationalité et l’humanisme : défense universelle des droits de l’homme, défense du service public, égalité sociale, indépendance judiciaire, laïcité, enseignement public sans intervention ecclésiastique, aspiration légitime des peuples à diriger leur propre destin, volonté réelle de résoudre les litiges sans avoir recours à la guerre.

Les raisons qui expliquent l’existence de l’AREL sont tout d’abord le souvenir de l’expérience de la Deuxième République proclamée le 14 avril 1931, qui a été la matérialisation du désir de renouvellement de la société espagnole dans tous les domaines. Donc de la volonté de rompre avec des siècles de décadence politique, économique, sociale et culturelle, et du besoin d’en finir avec une situation d’injustice universelle, et ce dans tous les domaines. En bref, il s’agissait d’alimenter des millions d’affamés aussi bien dans le sens littéral du terme que du point de vue culturel. Le régime républicain, basé entre autres sur les idéaux de la révolution française, a essayé de rompre avec une longue histoire d’injustice, de misère et d’ignorance. Cette expérience républicaine a été interrompue dans un terrible bain de sang et ses victimes n’ont jamais reçu une réparation quelconque, même morale, pas même des simples excuses officielles. Dans un courant qui s’est développé en Espagne depuis quelques années et qui poursuit l’officialisation de ce qu’on appelle en Espagne la « mémoire historique », soit le devoir de mémoire, l’AREL fait sien ce devoir et se veut de réclamer cette réparation pour des millions d’espagnols qui ont pâti la guerre civile puis l’interminable dictature franquiste.

Mais il ne s’agit pas seulement d’histoire, de mémoire, de nostalgie. La question est aussi de réclamer conséquemment le respect des valeurs républicaines qui ont été partiellement intégrées dans l’acquis de l’actuel régime démocratique espagnol, mais pas dans leur totalité. Parmi ces valeurs républicaines qui ne sont pas encore acquises il y a notamment en détail: l’élection démocratique du chef de l’Etat qui représenterait l’expression la plus avancée de l’égalité de tous les citoyens. Une deuxième valeur à rétablir, qui a d’ailleurs été appliquée pendant la Deuxième
République, serait une vraie séparation entre l’Etat et l’Eglise catholique.

L’AREL a été fondée au Luxembourg par des résidents espagnols qui partagent les mêmes valeurs républicaines et l’intérêt pour la mémoire, à l’instar de nombreuses associations en Espagne qui travaillent pour la récupération de la mémoire historique. Comme tous les nationaux exilés ou émigrés, les Espagnols à l’étranger représentent à une petite échelle la société espagnole actuelle et les républicains en font partie comme ils font partie de la société espagnole.

 

Manuel Pedraza Laborda est président de l’AREL (Amis de la République espagnole au Luxembourg).


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.