Face à Face: Arrêt sur image(s) sur un dialogue entre images

La Galerie d’Art de la Caisse d’Epargne de l’Etat propose avec l’exposition „face à face“ un „débat“ opposant des individus prônant des idées différentes.

"face à face", à la Galerie d’Art contemporain "Am Tunnel", encore jusqu’au 16 septembre 2001.

Face-à-face (nom masculin): débat, portant souvent sur un sujet politique, entre deux personnalités qui représentent des opinions, des milieux, des intérêts différents ou diver gents.(*)

Ainsi le dictionnaire définit l’un des synonymes de confrontation, d’opposition. Un débat opposant des individus prônant des idées différentes. Le „débat“ que propose actuellement la Galerie d’Art contemporain „Am Tunnel“ de la Banque et Caisse d’Epargne de l’Etat (BCEE) n’est certes pas – ou prou – politique, mais il est social, il est sensible, il est humain. Ce débat, c’est l’exhibition de photographies „Face à Face“, pensionnaire de la galerie „Am Tunnel“ jusqu’au 16 septembre prochain. Pour les responsables de la galerie, cette exposition est l’occasion de montrer au public de prestigieuses acquisitions signées entre autres Jürgen Klauke, Sophie Calle ou Dieter Appelt. Conscients que toute oeuvre – quelle qu’en soit la portée – est une médiatrice et même une actrice de la communication et que toutes constituent le théâtre d’un dialogue, les organisateurs ont souhaité un réel „face a face“ (lire en anglais; fai(te)s face à une autre face), une sorte de combat pacifique pour que chaque image (se) découvre et (se) complète par le truchement de ses „congénères“.

Toutefois, s’il est question d’opposition dans cette collection, il en sera tout autant de complémentarité. A mesure que l’on avance dans la galerie souterraine, se révèlent des créations plus différentes les unes que les autres qui – quand bien même elles divergent – viennent combler des „lacunes“. Que ce soit en noir et blanc ou en couleurs, chaque photographie a sa particularité, tout en s’inscrivant dans cet ensemble „conversant“. „Ils (les directeurs d’exposition) ont voulu ainsi dégager – dans des démarches photographiques qui s’engagent à partir des années 70 et continuent jusqu’à nos jours – quelques lignes directrices qui permettent une autre lecture des oeuvres de la collection de la BCEE qui toutes témoignent – à leur façon – de la richesse de la création contemporaine dans le domaine photographique“, écrit Raymond Kirsch, Directeur général, dans l’introduction de la brochure éditée pour l’occasion. Au visiteur de s’immiscer dans cette „discussion muette“ et d’en extraire la signification, le message idoine à sa personne.

Mais peut-être le face-à-face n’inclura-t-il que deux éléments, l’homme et l’image. Destinateur et destinataire chacun à leur tour, ils pourront ainsi établir une communication à condition que la „langue“ employée, ce code linguistique, soit connue de tous deux. La confrontation, donc, se situera à différents niveaux; elle sera interne (dialogue entre images) ou externe (photographies et visiteur). Mais loquace ou taciturne, l’exhibition tranche par la beauté et la qualité des productions exposées. Alors … avis aux amateurs.

(*) REY Alain, REY-DEBOVE Josette, Le Nouveau Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, Paris, Dictionnaires Le Robert, 1962, p. 879.

„face à face“, à la Galerie d’Art contemporain „Am Tunnel“, encore jusqu’au 16 septembre 2001, ouvert du lundi au vendredi de 11 à 17.30 heures et les dimanches de 14 à 18 heures; visites guidées le mardi et le vendredi à 14.30 et le dimanche à 15 heures. Entrée gratuite.“CDD I“, 1996 de Patrick Tosani, une des oeuvres qui doivent interpeller le visiteur.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.