photon.lu: A light in the dark

Le site internet www.photon.lu propose une alternative dans le domaine de la jeune photographie au Luxembourg. Woxx a rencontré les photographes Tom Lucas, Marc Wilwert et
Patrick Galbats pour qu’ils expliquent leur projet commun.

PHOTOGRAPHIE

D’emblée, l’appellation „photon – a light in the dark“ ne dévoile pas directement qu’il s’agit d’un site consacré à la photographie contemporaine luxembourgeoise. Tom Lucas élucide les motivations de ce choix: „Au moment où j’ai cherché un nom pour le site, je ne voulais pas avoir un terme qui serait déjà connoté idéologiquement d’avance, et qui ne serait pas non plus un mot issu du vocabulaire de la photographie. ‚A light in the dark‘ complète le mot photon d’une part, mais on peut également l’interpréter ainsi: la lumière est l’outil du photographe dont il se sert pour modeler son objet, son personnage; la lumière est révélatrice pour le photographe-reporter, ou plus symboliquement, elle apporte la clarté dans l’obscurité.“

Le site internet photon.lu a été créé, fin 1999, par Tom Lucas et Marc Wilwert, dans le cadre d’un travail théorique réalisé à la fin de leurs études. Le site a vite évolué, Patrick Galbats et Olivier Thull ont rejoint le projet, et il est devenu un véritable forum pour de jeunes photographes luxembourgeois. Leur but était, dès lors, d’offrir la possibilité à des jeunes photographes de se rencontrer, d’échanger leurs idées et de montrer leur travail personnel à un large public, qui dépasse aussi les frontières nationales. „Par ailleurs, l’idée de créer un tel forum est née du simple constat qu’aucun site internet de ce genre n’a existé auparavant dans le domaine de la photographie luxembourgeoise. Il faut savoir que photon.lu n’est nullement un site du genre nightlife ou Spidergirl!“, explique Marc Wilwert.

Photos de Don Bosco

Aujourd’hui, photon.lu compte neuf membres: Samuel Bollaert, Julien Becker, Patrick Galbats, Tom Lucas, Jérôme Melchior, Fabrizio Pizzolante, Olivier Thull, Marc Wilwert et Natacha Wagner. Photographes professionnels ou non, ils proposent chacun un échantillon de leur travail. Au niveau thématique et stylistique, on peut noter un certain souci de cohérence dans les photos présentées. Tom Lucas commente le fonctionnement du site: „De fait, le site ne fonctionne pas comme un portfolio où chaque membre amènerait arbitrairement ses dix ou quinze meilleures photos. Chacun de nous travaille individuellement et présente une série de photos sur un thème de son choix. Par exemple, on peut voir actuellement le travail de Patrick qui a fait un reportage sur la vie et le quotidien des réfugiés du Centre Don Bosco au Limpertsberg. Ou encore les photos de Marc prises dans les coulisses d’un défilé de mode. Certaines photos sont proches du documentaire ou du reportage, tandis que d’autres séries illustrent des tendances plus ‚artistiques‘ et qui fonctionnent davantage sur le plan visuel.“ Ces séries de photos sont remplacées régulièrement par des travaux plus récents des artistes. Il s’en suit que l’aspect visuel du site change souvent, ce qui lui confère une dynamique intéressante.

D’ailleurs, les membres de photon.lu se disent ouverts à toute nouvelle proposition artistique: „Nous sommes à la recherche de personnes qui sont intéressées à participer au site et à montrer leurs photos. Le site n’est pas uniquement destiné aux photographes professionnels, mais il faut que les intéressés s’investissent sérieusement. Notre but est de créer un dialogue entre les gens passionnés par la photographie et qui pourront peut-être réaliser des projets communs. En outre, nous avons installé un guestbook où les critiques, qu’elles soient positives ou négatives, sont les bienvenues, car elles nous font évoluer dans notre travail. Nous avons déjà eu des échos de photographes ‚du milieu‘, voire des propositions pour monter des expositions venant de l’étranger … ce qui, d’un certain côté, est un peu regrettable, car de telles propositions ne proviennent pas du Luxembourg.“

Plus de sex-appeal

Sur ce constat, ils engagent une réflexion sur la scène artistique luxembourgeoise. Malgré le fait que ces dernières années des galeries comme le „Tunnel“ (BCEE) ou „Nei Liicht“ à Dudelange ont fait des expositions intéressantes dans le domaine de la photographie, ils considèrent qu’il est actuellement encore très difficile pour les jeunes photographes d’entrer dans les galeries. „D’où l’importance également de ce site: plus les gens viennent visiter le site, plus le nom de photon se fera connaître. Il faut que les gens sachent qu’un tel forum existe et qu’ils ne nous considèrent pas comme étant un simple club de photographes amateurs!“, remarque Marc Wilwert.

Patrick Galbats nous informe encore qu’un de leurs projets pour l’avenir, et qu’ils espèrent pouvoir concrétiser bientôt, est la réalisation d’une exposition commune. „De fait, nous sommes à la recherche d’un lieu d’exposition qui se veut original, telle une fabrique abandonnée ou une vieille maison vide par exemple. Nous cherchons un endroit qui nous permette d’improviser. On trouve ce genre d’exposition au-delà de nos frontières, mais nous n’avons pas trouvé, jusqu’à présent, un tel endroit au Luxembourg, qui convienne à l’idée que nous nous faisons du projet.“

Enfin, Patrick Galbats, Tom Lucas et Marc Wilwert n’hésitent pas à émettre leur propre autocritique: „Nous sommes conscients que le site n’est pas exempt de quelques petits défauts que nous devons corriger … entres autres faudrait-il que nos photos aient plus de sex-appeal!“ Chose promise, chose due …

Nadine Clemens


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.