Jean Muller : Reflets et symétries

1395kulturkuerz_jean_mullerCet enregistrement vient marquer une nouvelle étape : jusque-là concentré dans sa discographie sur un compositeur par disque, le pianiste luxembourgeois a décidé cette fois de concocter un album en forme de récital. Les pièces choisies présentent en effet de nombreux points communs, même si, selon l’artiste, ceux-ci « ne sautent pas aux oreilles dès la première écoute ». La Sonate pour piano en ut mineur, œuvre de jeunesse de Johannes Brahms, ouvre le bal avec une énergie communicative. Muller, qui arbore souvent cette timidité qui sied aux artistes doués, la transcende comme d’habitude sur le clavier avec une belle puissance où la pulsation rythmique du premier mouvement met en valeur l’écriture très symphonique du compositeur allemand. On croirait par moments entendre des cuivres dans les forte. Symétrie oblige, c’est la vigueur rythmique qui fait le lien avec la Sonate numéro 6 pour piano de Sergueï Prokofiev qui conclut l’album, dans un « vivace » final où le virtuose laisse glisser ses doigts. Une sonate qu’aura préfigurée en milieu de disque la redoutable étude de György Ligeti intitulée « L’escalier du diable ». L’interprète, lors de la présentation du CD au Théâtre national, l’a comparée aux dessins impossibles de M. C. Escher, tant elle semble monter inexorablement sans jamais s’arrêter. Virtuosité, sens du rythme, tout est là, avec cette formidable fin où le pianiste laisse les cordes graves de son instrument vibrer jusqu’à l’extinction du son. Cet effet est justement, symétrie toujours, très prisé d’Iván Boumans, jeune compositeur luxembourgeois dont la troisième Barcarolle est également gravée. Une pièce écrite spécialement pour Jean Muller dans un style néo-impressionniste, qualification que ne refuse pas l’auteur. Ici, c’est aussi le traitement harmonique qui relie l’œuvre aux autres de l’album – notamment à l’étude « Arc-en-ciel » de Ligeti. Avec à la clé une interprétation en jeux de miroirs pleine de retenue, mais qui éclate lorsque nécessaire, scellant la belle entente entre interprète et compositeur. Un disque bien conçu et joué admirablement, dont les symétries et reflets s’épanouissent à chaque nouvelle écoute. En vente notamment via www.goo.gl/V1Tbm3


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.