Dans les salles : Jiang hu er nü

Jia Zhangke déroule encore une fois son histoire sur des décennies, cette fois dans le milieu de la pègre chinoise où un amour se délite au fil des revers de fortune. En arrière-plan, les changements à vitesse grand V de la société chinoise. Du cinéma aux plans vraiment larges et avec du souffle.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.