Le « Centre commun » fait peau neuve

Le site internet du Centre commun de la sécurité sociale (CCSS) a subi un profond relooking depuis quelques jours. C’était bien nécessaire, car avec 800.000 assurés, dont les dossiers sont traités par le CCSS, et 1.800 visites par jour, c’est un des sites les plus sollicités au Luxembourg.

Le nouveau…

Le CCSS gère l’affiliation des assurés au titre d’une activité rémunérée – salarié-e-s, retraité-e-s, indépendant-e-s, assuré-e-s volontaires, travailleurs agricoles, etc. Il calcule chaque mois les cotisations à payer et encaisse les différentes cotisations pour les répartir ensuite entre les différentes institutions de sécurité sociale. Une deuxième activité, moins connue, consiste en l’organisation de l’informatisation, le développement d’applications informatiques et le traitement informatique des données pour le compte des différentes institutions de sécurité sociale.

… et l’ancien site.

Le nouveau site internet du CCSS se veut plus « user friendly » tout en respectant l’objectif du CCSS de fournir des informations compréhensibles et facilement accessibles.

L’innovation se situe du côté visuel, qui se veut « lumineux et aéré » tout en restant simple. Mais le contenu, qui compte quelques 150 pages, a été aussi complètement restructuré et hiérarchisé. La navigation permet dorénavant d’accéder à l’information par différents points d’entrée et à différents niveaux de l’arborescence. Si une personne privée prévoit, par exemple, d’engager une personne pour s’occuper de tâches domestiques, elle n’a pas nécessairement conscience qu’elle devient « employeur » au sens de la loi. Si elle cherche donc des renseignements sur les démarches à suivre en entrant par la page « particuliers », elle trouvera quand même les informations recherchées, mais sera discrètement guidée vers les pages « employeurs » où elle pourra prendre connaissance des nouvelles obligations qui lui incombent.

Alain Reuter, premier conseiller de direction du CCSS , Romain Schneider, ministre de la Sécurité sociale, Danièle Siebenaler, cheffe de projet du nouveau site internet CCSS, Claude Seywert, président du CCSS (de g. à dr.), lors de la présentation du nouveau site (Photo : MSS)

Comme le site s’adresse au grand public, pas nécessairement spécialisé, les textes ont été complètement réécrits et font usage d’un langage « simple et facile à comprendre ». Chaque page comporte aussi un sommaire qui reste visible lors de la lecture et permet ainsi de rapidement retrouver le passage recherché.

Le site, qui par la force des choses fait beaucoup référence à des textes juridiques, n’existe qu’en français. Mais des traductions vers l’allemand, l’anglais et d’autres langues sont prévues, même si les responsables ne veulent pas encore s’avancer sur des échéances précises.

Actuellement, beaucoup de démarches avec la CCSS, comme l’envoi des listes de salaires, se font sur papier. Il existe un système spécifique purement électronique, mais commercial, pour les employeurs importants etles fiduciaires qui gèrent un certain nombre de dossiers de salariés, mais il n’est pas accessible aux particuliers ou aux petites entreprises. Selon les explications des responsables de la CCSS, il est prévu de faire profiter ces dernières catégories gratuitement dans un avenir à définir du système mysecu.lu, qui existe actuellement pour des partenaires publics de la CCSS. D’ici-là, les humbles utilisatrices et utilisateurs pourront admirer le nouveau site et trouver plus rapidement que dans le passé une réponse à leurs nombreuses questions… tout en continuant à coller des enveloppes et en espérant que la poste les acheminera en temps utile.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , , , , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.