Schizophrénie : une semaine de conférences

 

« Three Studies for a Self-Portrait », Francis Bacon, 1967

La schizophrénie, maladie encore méconnue et complexe, touche environ 1 % de la population. Au Luxembourg, sa prise en charge est loin d’être optimale.

Une semaine de conférences, le soir, dans plusieurs hôpitaux du pays, tel est le programme de la troisième édition des Journées de la schizophrénie, organisées par l’Association des familles ayant un proche atteint de psychose (AFPL) à partir du 18 mars et jusqu’au 21 mars inclus. L’APFL, créée par un couple de parents, lutte depuis plusieurs années  pour la reconnaissance de la problématique au Luxembourg.

Lundi 18 mars, une double conférence se tiendra à l’hôpital Robert Schuman (HRS) au Kirchberg. Le Dr Christopher Lim Kow, médecin spécialiste en psychiatrie, abordera le trouble en lui-même. Manuela Grogna, infirmière psychiatrique, évoquera les méthodes de psychoéducation, notamment.

Mardi, le Dr Hans-Gerd Gumprecht, médecin spécialiste au Centre hospitalier neuro-psychiatrique d’Ettelbruck (CHNP), parlera des liens entre stress et psychoses.

Mercredi, Patrick Gondoin, médecin spécialiste en psychiatrie au Centre hospitalier Émile Mayrisch (CHEM) d’Esch-sur-Alzette tiendra une conférence sous le thème « schizophrénie-évolutions ».

Enfin, jeudi, le Dr Laurent le Saint clôturera viendra clôturer les Journées de la schizophrénie par une conférence au Centre hospitalier de Luxembourg (CHL) consacrée à la schizophrénie chez les personnes âgées.

À l’exception de l’intervention en allemand du Dr Hans-Gerd Gumprecht, toutes les conférences seront en langue française.

Inscriptions: contact.afpl@laposte.net ou sur Facebook.

 


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.