Rock: Giant Sand

Cover Magazine

Ladidadidi

(gk) – C’est un album de reprises, mais pas n’importe lesquelles, ni n’importe comment. Ainsi, la plupart des chansons deviennent assez méconnaissables quand Giant Sand s’y met. Ce que font Howe Gelb et compagnie avec „Iron Man“, „Fly Me to the Moon“, „King of the Road“, ou encore „The Beat Goes On“, est d’une originalité peu commune. Produites un minimum, les versions „Giant Sand“ débordent de force musicale et font preuve d’un humour incroyablement subtil. Cover Magazine est le genre d’album que l’on peut écouter et réécouter tant que l’on veut, sans que cela ne devienne ennuyeux. Dès la première écoute, vous vous mettrez à murmurer „Ladidadidi, Ladidadida“ sans même vous en apercevoir. Un album étonnant, hors du commun et planant, d’une manière assez incompréhensible, car toujours imprévue.

Giant Sand: Cover Magazine, Trill Jockey, 2002


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.