FÊTE DE LA MUSIQUE: La planète swingue

La Fête de la musique est devenue une tradition qu’on ne met plus en question. Pourtant, son histoire est intéressante à plus d’un point.

Création originale de l’artiste autrichien Tomi Ungerer pour la troisième édition de la Fête de la musique.
(source: http://fetedelamusique.culture.fr)

La fête de la musique est française, c’est au moins ce que vous dira la majorité des gens. Première erreur: même si elle a eu lieu pour la première fois en France, l’idée originale vient d’un… Américain! Joel Cohen de son nom et musicien, compositeur et journaliste de profession, travaillait à Radio France- Musique vers le milieu des années 70. En 1976, plus précisément, l’idée d’organiser des « saturnales de la musique », traverse son esprit. Selon sa vision, les 21 juin et 21 décembre (donc les solstices d’été et d’hiver) devraient être consacrés à la musique et donc remplis de concerts gratuits dans les rues. Il en touche un mot à Maurice Fleuret, un ami, qui deviendra plus tard directeur de la musique et de la danse au ministère de la culture, alors sous la tutelle du flamboyant Jack Lang. Ce dernier – qui n’est donc pas l’inventeur du concept, même si d’aucuns le prétendent toujours – met en oeuvre l’idée de Cohen et de Fleuret en organisant la première Fête de la musique, le 21 juin 1982 à Paris.

Cette première édition ne ressemble pas vraiment à la liesse, d’autres diront folie, que connaissent les fêtes récentes. C’est même plutôt sobre : les concerts ne devaient avoir lieu qu’entre 20h30 et 21h30, tandis que géographiquement on s’était restreint à la région parisienne. Pourtant, l’esprit de fête des musiciennes et musiciens français-es a fait sauter le carcan austère : la première édition a été l’occasion de beaucoup de petites fêtes spontanées et de concerts improvisés. Mais le succès n’est pas automatique : en 1983, les médias ignorent largement l’événement et en plus il pleut toute la journée. L’escapade du violoncelliste Maurice Baquet qui jouait sur un radeau en descendant la Seine, n’a rien pu y changer. Ce n’est qu’avec les années que le rendez-vous annuel avec la musique est vraiment entré dans les esprits. En 1985, une première édition européenne a lieu à l’occasion de l’année européenne de la musique. Puis en 1988, 10.000 personnes fêtent la musique à Beyrouth au Liban. De nos jours, la musique se fête à l’échelle planétaire : de New York à Osaka, en passant par Surabaya en Indonésie et bien sûr aussi sur notre paisible lopin de terre, le Luxembourg.

La première édition locale a eu lieu en 2002, avec quelques fanfares et groupes locaux qui jouaient en différents endroits du pays. Mais aussi chez nous le phénomène Fête de la musique a pris de l’ampleur et a grandi. L’édition 2008 rassemble pas moins de 19 communes et plusieurs centaines de groupes, ensembles, orchestres, chorales et autres ovni musicaux. De la musique expérimentale, en passant par le rock grand public jusqu’aux concerts classiques, toute la panoplie de la musique sera présente pour enchanter les esprits en ce début d’été.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.