CULTURE ET IMMIGRATION: Fêtons nos différences

Au sein du Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (CCRN), ce dimanche 6 juillet, vous aurez l’occasion d’assister à un événement qui vous emmènera en direction du sud, bien au-delà des frontières luxembourgeoises.

La diversité sous toutes ses formes.

Lors de la Fête des Ateliers des Cultures, de nombreux pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine y seront représentés. Il s’agit de la fête de clôture d’une vaste action dirigée par l’Asti (l’Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés), ASTM (Action Solidarité Tiers Monde) et le centre culturel lui-même. Suivant l’engagement d’ouvrir les consciences luxembourgeoises aux problèmes de développement et de migration, de nombreux ateliers ont été proposés, de mars à juillet, principalement aux jeunes, mais aussi aux adultes, qui auront ici l’occasion de présenter le fruit de leur labeur. Les trois associations ont fait le choix de sensibiliser les jeunes esprits au dialogue interculturel par des activités diverses, comme la danse, la cuisine, la musique ou les arts martiaux, et même la construction d’instruments de musique.

En se confrontant directement aux coutumes et au mode de vie spécifique de pays comme le Maroc, l’Inde ou la Guinée, l’identification progressive avec certaines thématiques se construit plus facilement. La problématique migratoire mondiale est reliée directement à la situation politique et aux aléas du développement de ces pays. Pour respecter l’autre, il faut d’abord le comprendre. Et pour le comprendre, il faut pouvoir s’identifier à lui.

Concrètement, cela peut se faire par la confrontation directe avec la culture traditionnelle, gastronomique et artistique des différents acteurs en question. Puisqu’un nombre croissant des habitants du Luxembourg trouvent leurs origines dans ces pays lointains, il est bien plus facile et enrichissant de leur donner la parole quand il s’agit de mettre la lumière sur les raisons de leur émigration, qu’elles soient politiques, sociales ou économiques. Cette sorte de dialogue est aussi un moteur important qui va à l’encontre de la tolérance et du multiculturalisme.

Voilà la lignée pédagogique que suivent les associations comme l’Asti et l’ASTM depuis des décennies, lorsqu’il s’agit de toucher un public jeune.

Pour l’année 2008, 25 ateliers ont eu lieu dans de nombreuses classes de lycées techniques, à Bonnevoie, Esch-sur-Alzette et Dudelange, ainsi qu’à l’école primaire Gellé de Bonnevoie, réunissant 300 élèves. Les associations suivantes y ont également participé : la Ligue HMC, le Centre Culturel et d’Education Populaire de la maison de repos « Op der Ruhm » de Servior, le groupe burkinabé Sawuri et l’ensemble musical portugais de l’Uniao, Africulture et la chorale Young Nightingales de Bonnevoie, le Kannernascht et le Travail social communautaire de Eich /Mühlenbach de l’Asti, le Centre de Rencontre pour Jeunes Amigo et l’association Bissau Lanta.

Les ateliers ont été dirigés par des animateurs et artistes originaires des pays représentés, qui ont ainsi eu l’occasion de faire part de leur parcours migratoire personnel.

Lors de la fête de ce 6 juillet, les visiteurs pourront déguster quelques spécialités culinaires, en profitant pleinement des performances musicales ou dansées, réparties sur deux scènes, ou bien faire un tour à travers l’exposition qui montre les différentes activités des derniers mois. Pour ceux et celles qui désirent passer à l’action, des ateliers interactifs sont proposés pour tout âge.

Dimanche sera donc le jour idéal pour un public intéressé aux richesses culturelles d’autres pays et engagé dans la promotion d’un dialogue interculturel et cela dans une ambiance de fête, dans un des plus beaux cadres du Grund.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.