ROCK: Conspiration : Rock’n’Roll

Révolution permanente du business musical : The (International) Noise Conspiracy.

Elle est décidément bien loin l’époque où Dennis Lyxsén s’époumonait sur fond de musique rageuse et inventive, très éloignée de tout ce qui avait pu être fait auparavant. Voilà déjà dix années que les Suédois de Refused ont sorti le génialissime « The Shape of Punk to Come » qui à l’époque a fait l’effet d’un pétard mouillé, mais aujourd’hui fait office des albums les plus influents des dernières décennies dans le monde du rock. Pas mal, pour un groupe qui n’a jamais connu la gloire de son vivant !

De cette fougue créative et dévastatrice, aujourd’hui il ne reste plus grand chose, si ce n’est les paroles contestataires de Dennis Lyxsén et une énergie plus rock’n’roll que jamais à revendre. Car si Refused, avec son dernier opus, désirait défricher de nouvelles frontières musicales et abattre toutes les cloisons existantes entre les genres musicaux, The (International) Noise Conspiracy a choisi la simplicité, pour ne pas dire le classicisme, pour faire passer son message revendicateur ô combien contestataire, auprès du plus grand nombre de personnes. Peut-être aussi que les dernières années ont eu raison de la fougue juvénile de l`ex-chanteur de Refused.

Mais trêve de comparaison, la bande formée fin 1998 à Uméa au nord de la Suède, par d’anciens membres de groupes punk et hardcore locaux tels que Separation, Saidwas et les précités Refused, est une machine de guerre qui part à l’assaut de la culture capitaliste. Une sorte d`hybride entre Elvis et Che Guevara. Soniquement, nous pourrions comparer la joyeuse bande à un mélange des Rolling Stones, de MC5, Led Zeppelin, et plus près de nous, des Hives. Rien de très neuf, en somme, mais une énergie et une envie d’en découdre des plus rock’n’roll. Car c’est bien là le point fort de la formation suédoise, pas son originalité, mais des prestations scéniques rappelant les bons vieux temps du binaire, une énergie à revendre par paquets et une conviction inébranlable.

Leur cinquième opus « The Cross of My Calling » est encore une fois produit (tout comme son prédécesseur « Armed Love ») par le génie barbu Rick Rubin à qui l’on doit la production des Red Hot Chili Peppers, Metallica, Weezer ou encore The Mars Volta. L’album, à la production chaude et impeccable (qui en aurait douté) déballe une collection de 14 chansons sucrées salées au potentiel carrément tubesque mais au tempérament brûlant et revendicateur comme en attestent des titres tels que « Hiroshima Mon Amour » ou bien encore « Storm the Gates of Beverly Hills ».

Pour ouvrir le bal, la Kulturfabrik a fait appel au rockeurs locaux de Metro, à qui les premières parties ne font assurément plus peur. Après avoir ouvert les hostilités pour des formations telles Franz Ferdinand, Placebo, The Rakes ou bien encore I Am X, le quartet luxembourgeois déboulera sur la scène de la Kulturfabrik avec son indie garage-rock ensoleillé à forte consonances radiophoniques. Certains se rappellent sûrement de leur hit « She Went Under » qui à pas mal tourné sur les radios locales en ce début d’année.

Les quatre vétérans de la scène locale (on compte dans leurs rangs des membres de formations telles que L’ego, Balboa, John MacAsskill ou bien encore Zap Zoo) proposent aujourd’hui un set composé de nouveaux titres, que certains connaissent sûrement déjà, vu la présence de la formation sur les différentes scènes locales.

La Kulturfabrik clôt la programmation « musique actuelle » de l’année 2008 de bien belle manière après des évènements réussis tels que la venue de Notwist, le festival Bang Your Head et le très beau concert de Murder by Death la semaine passé. En espérant que la programmation continue sur sa lancée en 2009 pour ce qui est sûrement l’une des plus rock’n’roll et meilleures salles de spectacle au Luxembourg.

En concert à la Kulturfabrik ce vendredi,
19 décembre.

Plus d’infos :
http://www.kulturfabrik.lu
http://www.myspace.com internationalnoiseconspiracy
http://www.myspace.com/aboutmetro


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.