GRINDCORE: Les Allumettes Suédoises

Après trois années de doutes, d’égarements et de tensions internes, Burst revient avec son cinquième opus « Lazarus Bird » plus fort que jamais.

Le futur du métal n’a plus besoin de crier dans le désert : Burst.

Burst est assurément l’une des meilleures choses qui soient arrivées au métal ces dernières années. Fort d’un mélange de métal, de rock progressif et de post-rock atmosphérique, le quintet suédois fait tomber les barrières stylistiques pour se les approprier et faire de ce mélange sonique le sien. Formés en 1993 à Göteborg sous le nom de Dislars par le bassiste Jesper Liveröd (plus connu pour avoir fait ses armes au sein de la formation de Grindcore culte Nasum), du chanteur Linus Jägerskog et du marteleur de fûts Patrik Hultin, le groupe donne alors dans le Punk/Hardcore et le Grindcore des plus conventionnels. C’est avec l’arrivée des guitaristes Robert Reinholdz et Jonas Rydberg que le style du groupe évoluera dès 1997 en cette entité sonore que deviendra Burst, nom qui pose alors clairement les ambitions du groupe.

Après deux albums de qualité, mais quelque peu inégaux en 1998 et 2000, Burst sort de sa coquille et signe sur le label roi du métal et dérivés extrêmes « Relapse Records » et enfante de « Prey On Life» en 2003. Album qui pose clairement les bases de ce que sera Burst pour les prochaines. A savoir un mélange de distorsions métalliques, de rythmiques épileptiques aux cadences infernales, de passages atmosphériques et de l’alternance entre la voix caverneuse de Jägerskog et celle plus aérienne de Reinholdz. Ils profitent alors de leur signature pour asseoir leur notoriété grandissante en tournant avec des pointures telles que The Dillinger Escape Plan et Mastodon. En 2005, le quintet sort « Origo », acclamé par la critique, où le groupe expose sa vision du métal moderne, mélange d’influence rock progressive, de post-rock et de hardcore, mais qui aura un peu plus de mal à se faire accepter par les fans de la première heure sûrement plus habitués aux déflagrations soniques qu’à la beauté et au spleen de ces compositions à la fois aériennes et truffées de sonorités mélancoliques typiquement scandinaves.

Burst revient en 2008 avec son cinquième opus « Lazarus Bird », qui porte décidément bien son nom, tant celui-ci semble revenir encore une fois à la vie. Evoquant tout autant le phénix que Lazare ramené à la vie par Jésus, C’est l’album le plus violent et le plus complexe depuis quelques années. Chaque chanson est un voyage de minimum sept minutes où le groupe recherche, expérimente et se fait plaisir entre influences « Yes-ienne Genesis-ienne » et métal moderne rappelant les meilleurs moments de Mastodon. Burst n’a pas fini de renaître de ses cendres et crée un concept différent pour chaque album.

Lors de leur tournée européenne, les petits gars de Göteborg seront accompagnés par The Ocean, octet allemand signé sur Metal Blade Records à la démarche musicale pas si éloignée que ça de Burst entre volupté et agressions métalliques. Bison B.C., formation canadienne pratiquant un rock gras et lourd rappelant tout autant Mastodon que High On Fire et enfin le quintette Medeia issu de Finlande qui fait dans le death-métal mélodique quasi-symphonique mais à l’humour surprenant. Enfin, les locaux de l’étape seront représentés par Retrace My Fragments, absents depuis quelques mois de la scène locale pour cause de changement de personnel, qui proposent leur vision du death faite de contre-temps, de cris inhumains et de blast-beats en tous genres. Une soirée forte en qualité, proposant un package des plus intéressants (la plupart proposant seulement des groupes plus ou moins similaires) pour une soirée qui s’annonce d’ores et déjà haute en émotions et en qualité.

Bust, The Ocean, Bison B.C. et Retrace My Fragments seront à la Kulturfabrik le 18 mars.
Plus d’infos:
www.myspace.com/burstrelapse
www.myspace.com/theoceancollective
ww.myspace.com/bisoneastvan
www.myspace.com/medeiaband
www.kulturfabrik.lu


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.