PUNK: Teenage Angst

Plus frais que jamais, The Adolescents reviennent en force en 2009 après plusieurs années de hiatus. L’occasion d’aller les voir ou les revoir au skate park de Messancy à la frontière belge.

Une madeleine proustienne qui bouge… enfin.

Formé en 1980 à Fullertone en Californie suite au départ du bassiste Steve Sotto de son groupe Agent Orange, la formation fait déjà à l’époque office de super groupe car elle comporte également en son sein des membres de Social Distortion. Ils sont aujourd’hui encore considérés comme les porte-drapeaux du punk hardcore aux côtés de Black Flag, The Bad Brains ou bien Minor Threat. Cependant, l’histoire du groupe aurait très vite pu dégénérer, car après un premier album éponyme en 1981, qui marque d’une pierre rouge le style hardcore américain, le groupe subit déjà son premier split, qui durera près de cinq années.

Le nouyau dur du groupe, à savoir Steve Sotto à la basse, Frank Agnew à la guitare et le chanteur Tony Cadena, se retrouve en 1987 avec une équipe totalement différente pour la sortie de « Brats In Battalions » leur deuxième album suivi en 1988 de « Balboa Fun Zone » qui marque un tournant dans la carrière du groupe, à savoir : un deuxième split !

Ce qui reste cependant de The Adolescents, ce n’est sûrement pas leur personnel – vu que le groupe a épuisé plus d’une vingtaine de membres au cours de ces quelques années d’existence. Mais un amour pour les mélodies simples et efficaces, dont certains diront que c’est l’adage du punk. Cependant ici l’ouvrage est fait avec tellement de passion et de sincérité que leur message à la fois politique et satirique, racontant autant leur passion pour le skate que des messages plus profonds fait passer la pilule plutôt bien et renvoie directement à ces années où le punk n’était pas juste une histoire de crêtes, de rampes de skates et de pompes à la mode.

Et c’est sûrement pour montrer à cette jeune génération de quel bois les papys du punk se chauffent que la bande à Sotto se reforme en 2001 afin de fêter dignement la sortie de leur premier album datant d’une vingtaine d’années plus tôt. De cette reformation, qui dure maintenant depuis plus de huit années, un record dans la carrière du groupe, à émergé un album « O.C. Confidential ». Et ce n’est sûrement pas ces quelques années qui enlèvent quoi que ce soit à leur fougue juvénile, ça joue vite et fort, ça beugle, ça bouge, ça sent la sueur et la bière et ça chante toujours aussi faux, mais finalement, peu importe.

Comme si les petits gars de Californie avaient bloqué leur horloge en 1981 et continuaient à jouer la même musique depuis des années sans jamais rien en changer, certains diront que musicalement ça casse pas trois pattes à un canard, mais honnêtement, qui s’en préoccupe ? Du moment qu’on peut pogoter comme au bon vieux temps !

En tout cas, mieux vaut ne pas les rater ce mercredi à Messancy vu la fâcheuse tendance qu’ils ont pris à se séparer et à se remettre ensemble (digne des vingt saisons de Santa Barbara et Dynasty réunies), d’autant plus plus que les pré-pubères californiens sont en préparation d’un nouvel album qu’ils annoncent déjà depuis deux années. De plus, vu le désert culturel aride que proposent les salles luxembourgeoises, il serait dommage de manquer une occasion de s’amuser et de se sentir comme des adolescents le temps d’une soirée.

The Adolescents, Sunpower, The Bad Luck Charms, The Patrons, Smash My Radio and The Boneless le jeudi, 30 juillet, à partir de 17h au Skate Park de Messancy.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.