ROCK: Salut l’artiste

Neuf mois après la mort de Thierry van Werveke, la Kulturfabrik met en place une soirée spéciale en l’honneur de ce trublion de la scène luxembourgeoise autant pour son travail d’acteur que de chanteur.

Thierry van Werveke est né en Suisse en 1958, mais c’est au Luxembourg qu’il connaîtra le succès et ce dès 1982 avec son acolyte réalisateur Andy Bausch dans les films tels que Le Club Des Chômeurs, Knockin‘ On Heaven’s Door sans oublier Hochzaïtsnuecht de Pol Cruchten présenté au festival de Cannes en 1992. Mais c’est également au sein de formations rock comme Taboola Rasa ou les légendaires Nazz Nazz que Thierry van Werveke à laissé des traces jusqu’il y a peu encore quelques années avant sa mort tragique en janvier de cette année.

C’est pourquoi la Kulturfabrik organise en collaboration avec la fondation Thierry van Werveke et l’association Maskénada un festival regroupant la fine fleur des troublemakers actuels ainsi que les deux formations emblématiques de van Werveke.

Tout d’abord Inborn qui en 2004 avaient remporté le concours Emergenza alors qu’ils étaient en pleine puberté, se sont vus propulsés comme espoirs de la scène nationale avec un rock sombre rappelant le grunge des années 90 des formations comme Tool. Très vite le quartet sort l’ambitieux album « The Headtrance Session » en 2005 aux expérimentations soniques et à la maturité exemplaire pour des petits gars de seize ans. S’ensuit en 2007, le modestement nommé « Chef-D’oeuvre » marchant sensiblement sur les mêmes plates-bandes. Depuis lors, les jeunots du Nord travaillent à ce qui sera leur troisième opus où le quartet mélangera son rock lourd et tortueux à des sonorités plus électroniques.

Pour la suite, ce seront les gus de Quentin Lagonza que l’on croirait tout droit sorti des années 70, comme le prouve leur album éponyme sorti l’année dernière. Le son Quentin Lagonza, c’est en quelque sorte une espèce de jam entre AC/DC, Black Sabbath et Motörhead avec une fraîcheur qui leur est propre.

Metro quant à eux ne sont plus à présenter suite à leurs cartons radiophoniques She Went Under et Never Sexy. Leur rock dansant se faisant de plus en plus électronique aux inspirations proches de Friendly Fires et autres nouvelles têtes pensantes du mouvement alternatif des dernières années.

Enfin pour clôturer la soirée, les deux anciennes formations de van Werveke lui rendront un dernier hommage et qu’attendre de plus que du bon vieux rock de la part d’un rebelle tel que le fût van Werveke : Taboola Rasa et Nazz Nazz. Entre rock’n’roll et hard, avec des paroles, des pochettes et une façon d’être toujours débonnaire, les formations enchaîneront les titres de van Werveke avec notamment quelques invités sur scène le temps d`une chanson

Enfin signalons, que ce concert sera l’occasion de présenter la fondation van Werveke qui à pour but d’aider les jeunes en difficultés et d’aider la culture rock et alternative (musicale, cinématographique et théâtrale) du Luxembourg. De plus, cette soirée servira également de release à un double album « best of » et à la sortie du dernier film de l’artiste en dvd, à savoir le documentaire « Inthierryview », une bien belle occasion pour saluer l’artiste rebelle aux milles facettes.

Plus d’infos : www.kulturfabrik.lu


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.