POP: Enter Metropop

La Rockhal accueille une fois de plus la nouvelle sensation de la pop danoise Dúné. Mais cette fois, l’heure n’est plus à la découverte.

Ils sont nombreux, mais pas pour rien : la pop complexe de Duné va enchanter les amateurs.

En matière de pop, on était habitué à l’offensive suédoise et ce depuis les années 70 avec Abba, les années 80 ont soufflées un vent norvégien avec les tubes de A-ha – mais il semblerait que le petit voisin danois à toujours eu quelques difficultés à s’imposer dans les charts internationaux. Pourtant, la fin des années 90 voit la venue de nouveaux venus qui vont changer la donne avec Mew suivis d’une flopée d’autres tels que Alphabeat, The Asteroids Galaxy Club et tout récemment les encore tous jeunes Dúné.

Formés en 2001 par Matthias Kolstrup au chant, Cecilie Dyrberg aux synthés, guitare et chant, Ole Bjorn Sorensen aux synthés et au chant, Piotrek Wasilewski à la basse, Malte Aarup-Sorensen, Simon Troelsgaard et Danny Jungslund aux guitares – ils se sont connus sur les bancs de leur école à Skive au Danemark. Après deux années, ils sortent une première demo et en 2004 leur premier EP « Rock, Synth’n’Roll » suivi quelques mois plus tard par une seconde galette au format court « Go Go Robot ». Les choses s’accélèrent subitement à la sortie de ces courts-formats et le groupe signe alors avec Iceberg Records au Danemark et sort son premier véritable album « We Are In There, You Are Out There » qui connaîtra un succès immédiat dans son pays natal – notamment grâce à la sortie du single « Bloodlines » qui lui permettra de signer avec Sony Music en Europe et de tourner avec les plus grands tels que Panic At The Disco ou bien encore Die Ärzte.

Dúné sait convaincre et déploie tous ses atouts musicaux grâce a des structures simples et aussi limpides que le cristal, mélangeant des sonorités synthétiques à un rock adolescent rappelant les premiers Bloc Party ou The Killers. Mais là où les jeunes danois font toute la différence c’est dans leur arrangements bourrés de sons électroniques et de synthétiseurs 80’s outranciers qui confèrent à l’ensemble une mélancolie digne des mélodies des Eurythmics tout en y ajoutant le spleen assez typique des groupes scandinaves.

L’année dernière aura vu l’arrivée de « Enter Metropolis », leur second opus qui confirme le statut de Dúné comme l’une des valeurs sûres de la pop européenne. Cette fois-ci, le septet se donne encore plus de moyens à ses ambitions et propose un album ultra-lêché aux sonorités de plus en plus rétro et part à l’assaut des salles européennes et de la Rockhal, qui les avait accueilli près de trois années auparavant.

Pour ouvrir le bal, la Rockhal a fait appel aux vétérans luxembourgeois du groupe Metro qui se sont imposés au cours des années comme une véritable machine à tubes sur les ondes luxembourgeoises. Après des débuts ancrés dans un indie rock de facture relativement classique mais efficace, le quatuor devenu trio a largué les amarres et s’est découvert une passion pour une musique proche de la disco avec des sonorités synthétiques appuyées, des rythmes dansants toujours appuyés par le chant impeccable de leur chanteur Olivier Treinen. Ils sont actuellement en train d’enregistrer de nouveaux morceaux et sûrement à la recherche de leurs nouvelles aventures radiophoniques tout en parcourant, comme à leur habitude, les salles luxembourgeoises afin de dispenser le virus qui fait bouger des pieds et des hanches telle la fameuse grippe A.

Dúné, Metro, à la Rockhal, ce samedi 13 février.
Plus d’infos :
www.myspace.com/dunesite
www.dunesite.com
www.myspace.com/aboutmetro
www.rockhal.lu


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.