HIP HOP: Le Pourquoi Du Comment

C’est une des premières grosses affiches de l’Exit07 cette année : Why?. Les Américains sauront rameuter les amoureux du hip hop, comme ceux de l’avant-garde.

On ne sait pas pourquoi, mais l’Exit07 vaut le coup ce vendredi…

Sous des airs faussement arty, les garçons de Why? proposent à la fois une musique simple et décomplexée comme si le folk, le hip-hop et la pop sixties de Burt Bachannan et de Phil Spector traversaient un enregistreur quatre pistes et devenaient subitement le summum de ce qui se fait en matière de lo-fi. En clair : Why? est une sorte de paradoxe musical ambulant bidouillant et triturant les sons comme d’autres malaxent de la pâte à pizza.

Mais Why? c’est également une histoire de famille. Famille car le groupe est formé par les deux frères Jonathan (plus connu sous le pseudonyme de Yoni) Wolf, tête pensante du groupe et principal compositeur de leurs aventures discographiques, et de son frère ainé Josiah à la batterie. Complétés par l’homme à tout faire musical Doug McDiarmid qui fait aussi partie de la famille en un certain sens, car ils ont partagé les mêmes écoles, les mêmes facultés d’art et les même projets musicaux.

Tout commence à Cincinnati dans l’Ohio lorsque Yoni, fils de rabbin, découvre un enregistreur quatre pistes dans la synagogue de son père avant qu’il ne rentre au lycée. Tout de suite, l’adolescent s’éprend pour la musique qui ne le lâchera plus. C’est pourtant dans l’univers de la prose et du hip hop que Yoni fait ses premiers pas musicaux. La rencontre décisive aura lieu lors d’un concours de slam où il croise Adam Drucker, plus connu sous le nom de Doseone avec qui il formera Clouddead, formation culte du hip-hop alternatif américain.

L’épopée de Why?, elle, ne commence réellement qu’en 1999 avec la sortie du EP autoproduit « Part Time People Cage ? Or Part Time Key? » qui n’est encore qu’un projet solo de Yoni Wolf. Rapidement il signe un contrat avec Anticon, label de référence en matière d’indie-rock et de hip hop américain (hébergeant notamment des formations telles qu’Anathello ou 13&God) et il sort encore un court format en 2001 « Miss Ohio’s Nameless » avant la sortie du véritable premier album « Oaklandazuasylum ». Celui-ci propose une musique entre hip hop et indie-rock un peu à la manière de ce que Beck a imposé à ces débuts – mais avec un sens de la mélodie plus affirmé et un goût pour des instrumentations plus douces et des harmonies vocales travaillées.

L’album de 2005, « Elephant Eyelash » rassemble pour la première fois le groupe au complet et propose cette fois-ci une musique beaucoup plus ancrée dans les racines de l’indie-rock et de la pop américaine – un chemin que la formation suivra lors de ses albums suivants, « Alopecia » en 2008 et « Eskimo Snow » (2009). Le dernier en lice rappelle autant les aventures musicales de Built To Spill et les délires psychédéliques de The Flaming Lips. Pourtant, ils réussissent à garder une identité qui leur est propre entre folk, bidouillages électroniques, harmonies vocales grandiloquentes et un sens de la mélodie imparable qui fait de chaque chanson une sorte de comptine qui ne s’extrait que très difficilement du lobe frontal.

Les amateurs de musique moderne auront sûrement bien du mal à choisir leur camp en ce vendredi tant les programmateurs semblent avoir fait de ce jour une fête de la musique anticipée. Pas moins de cinq concerts auront lieu en même temps, avec la venue de Imogen Heap, So Many Dynamos, Shai Hulud ou bien encore Mr Oizo dans l’imposante Rockhal.

Why?, ce vendredi à L’Exit07.
www.myspace.com/whyanticon
www.exit07.lu


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.