PARTI DES PIRATES: Sur tous les fronts

Longtemps silencieux, le parti des pirates luxembourgeois se réveille avant les élections communales d’octobre, même sans présenter de listes.

Ce n’était un secret pour personne que les pirates ne participeraient pas aux élections communales d’octobre (voir woxx 1077). Mais pourtant, l’atmosphère électrique pré-électorale semble les avoir gagnés. Comment interpréter autrement la pluie de communiqués de presse de leur part pendant les dernières semaines ? Premièrement, il y a « l’affaire » de la foire de l’étudiant : le Cedies, responsable de la distribution des stands, leur a refusé la possibilité de se répresenter, sous le prétexte qu’il n’accepterait que des partis représentés à la Chambre des députés. « Or, c’est un non-sens », explique Sven Clement, le président du parti, « vu que deux des organisations présentes, les jonk Gréng et les jonk Lénk, se décrivent dans leurs statuts comme totalement indépendantes de déi Gréng et de déi Lénk. Donc, de facto ils ne sont pas représentés à la Chambre et ne devraient pas avoir droit à un stand ». Pour l’instant, les pirates veulent rester patients, car la personne responsable serait encore en congé. « Mais s’ils persistent, on va aller voir l’Ombudsmann », prévient Clement.

Outre leurs soucis internes, le parti des pirates s’apprête à lancer, à partir du 18 septembre, le site www.depuwatch.lu. Selon leurs propres dires, ce site doit détailler le vote de tous les députés sur tous les textes qui sont passés par le parlement depuis 2004. Un service que le site parlementaire – www.chd.lu – n’offre pas pour l’instant, alors que cela correspondrait à un minimum de transparence. Selon Clement, « Pour nous, ce site est une affaire complexe et même paradoxale. Car d’un côté, c’est contraire à nos idéaux de protection de la sphère privée, mais de l’autre nous voulons rendre les affaires publiques plus transparentes. Et puis, nous voulons que depuwatch soit un outil neutre et non associé à notre parti. C’est pourquoi nous avons demandés aux personnes derrière le site www.politikercheck.lu de participer en tant que garant de neutralité ». Dommage juste que le site ne mentionne pas les conseils d’administration et autres firmes dans lesquels siègent les députés – cela aurait permis de faire des connexions vraiment intéressantes.

En ce qui concerne les élections, le fait de ne pas présenter des listes n’a pas empêché le parti des pirates de publier un catalogue de recommandations que les autres partis peuvent, à l’image de la libre circulation des données, copier et coller dans leurs programmes. Le ténor de ce document, qu’on peut télécharger sur le site www.piratepartei.lu, est la démocratie de base et la transparence du fonctionnement des institutions communales, comme par exemple la possibilité de voir les séances sur le net mais aussi d’y participer en obligeant les responsables communaux de répondre à des questions citoyennes. Si les recommandations auraient pu éviter certains fiascos, comme celui de Sandweiler (voir woxx 1125), il reste tout de même étonnant qu’aucune mesure sociale ne soit préconisée dans ce « programme ». Est-ce que le parti des pirates pense que plus de démocratie et plus de transparence entraîneront automatiquement plus de justice sociale ? « En rendant possible la participation démocratique en permanence, chacun pourra, sans devoir prendre congé, faire entendre sa voix dans les prises de décision au niveau communal », rétorque Clement, « Ce serait déjà un progrès. En outre nous voulons aussi des zones wi-fi gratuites dans les places publiques ce qui devrait permettre à chaque citoyen d’accéder aux informations qui le concernent. En même temps, nous revendiquons que l’ordinateur personnel soit considéré comme un besoin de base inaliénable». Et comme pour montrer qu’ils désirent être pris au sérieux, le parti des pirates vient de se déclarer solidaire des citoyens de Roeser qui s’opposent au stade de football national avec un centre commercial qui a été décidé sans consultation des habitants de la commune. Même s’il n’est pas sûr que cela suffise à aider ces personnes, une chose est certaine : le parti des pirates cherche déjà à se donner un profil pour 2014.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.