ELECTRO: En son et en images

Une fois de plus, l’Exit07 a réussi à attirer un artiste hors normes dans ses murs. C’est le cas de Scott Hansen qui s’exprime aussi bien visuellement qu’en musique.

Fera planer l’audience : Tycho.

En ces temps où la musique contemporaine semble chercher les derniers recoins des excès sonores délaissés par les générations précédentes et se grise de compositions de plus en plus extrêmes, il existe encore des contre-courants qui ne sont pas moins up to date avec les évolutions musicales du moment. Qu’on l’appelle Dream Pop, Shoegaze ou Lounge, peu importe le tiroir dans lequel la placent les critiques musicaux, elle ne semble connaître qu’une seule vraie valeur constante : l’individualité. En effet, la grande majorité des formations de ce genre ont été fondées et sont dirigées par un mastermind, si ce ne sont pas d’emblée des projets solo.

C’est le cas de Scott Hansen, alias Tycho, qui sera donc l’hôte de l’Exit07 ce vendredi. A la base, Scott Hansen est graphiste, mieux connu sous son pseudonyme ISO50. Et en tant que tel, il a crée de nombreux logos bien connus et a réalisé des photos dans un style qui lui est devenu typique : ensoleillés, mais mélancoliques. C’est en 2002 que Hansen démarre le volet musical de ses forces créatrices avec un premier EP dénommé « The Science of Patterns ». Ce qui en soi est un nom intéressant pour un tel album, pour peu qu’on s’y connaisse un peu dans la musique électronique créée à cent pour cent à l’ordinateur. Un « Pattern » n’est rien d’autre qu’une piste parmi la multitude d’autres qui sont mises ensemble, tel un tapis sonore. Le tout a un fonctionnement proche de celui qu’utilisent les graphistes du monde entier avec des programmes comme Photoshop ou Indesign. Ce qui donne une musique éloignée des structures pop conventionnelles, qui réclament toujours un refrain et un verset, mais qui ne s’envole pas pour autant vers l’orchestral tout court, comme c’est le cas de beaucoup de formations post-rock.

Non, la musique de Tycho reste assez facile à écouter, elle est même affreusement banale par instants. C’est le prix à payer si on veut produire de la musique qui mise sur l’esthétique avant tout, sans prendre en compte un contenu lyrique. Elle est belle, mais sans plus. On peut vaguement danser dessus, sans qu’elle soit excessivement festive. En fait, c’est avant tout de la musique pour écouteurs, qui s’adapte à n’importe quel environnement, que ce soit en marchant dans la rue ou en traînant chez soi un dimanche après-midi de pluie. Mais l’intéressant est, comme si souvent dans le monde de la musique, ni le genre, ni la musique elle-même, mais l’attitude. C’est un renouveau du dandysme sous l’apparence de toute une génération de musiciens esseulés derrière leurs ordinateurs qui se foutent pas mal des critiques et qui sont – assez paradoxalement – justement promus à cause de cela. Car le public et les critiques aiment par-dessus tout ce qui leur échappe, ou du moins ce qui fait mine de le faire. En tout cas, pour le sieur Hansen, ça marche : avec une bonne douzaine de disques déjà à son actif et une place sur le label spécialisé Ghostly International, son avenir dans le genre reste grand ouvert, d’autant plus qu’il s’est mis assez récemment à remixer des collègues.

Que le shoegaze fonctionne bien, ça, un collègue luxembourgeois de Tycho – Sunglitters – qui ouvrira la soirée, l’a appris l’année dernière quand sa carrière a démarré en trombe avec signature sur label et concerts aux States inclus. Alors, si un vendredi soir planant vous dit, prenez le temps d’aller à l’Exit07.

Tycho, ce vendredi, 17 février à l’Exit07


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.