Habemus Panzer

Enfin, ça y est ! Les cardinaux ont papoté et un nouveau pape est né : François 1er de son nom. Mais ne vous inquiétez pas ! Le nouveau maître du Vatican n’est pas un mollasson comme son homonyme et collègue français. Quelques exemples qui vous rassureront sûrement : pendant la bataille autour du mariage homosexuel en Argentine, il a vu l’oeuvre de Satan dans les désirs d’égalité de la population et du gouvernement. Dans la question de l’avortement non plus, François 1er n’est pas prêt à sortir du Moyen-Age. Ainsi, selon lui il serait interdit d’avorter même en cas de viol. Quant à son passé sous la dictature Videla entre 1976 et 1983, il lui a été reproché plusieurs fois de ne pas s’être occupé de ses ouailles – deux jésuites de son ordre ayant disparu – et d’avoir été un peu trop conciliant avec le régime. C’est-à-dire que le choix du plus humble des saints, Saint François d’Assise, comme motif de sa papauté n’est que mascarade et que le choix de l’Eglise a été doublement motivé : d’un côté il s’agit de déplacer le focus sur le continent sud-américain où la foi catholique se porte toujours bien et de l’autre d’endiguer la marée rouge sur ce continent en enterrant une fois pour toutes les velléités des tenants de la théologie de la libération. Ratzinger, qui avait tout fait pour que ces catholiques qui osaient aller s’inspirer de théories socialistes soient envoyés aux gémonies, s’en réjouira sûrement.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.