ART DRAMATIQUE ALTERNATIF: Trois, deux, un… impro !

Moins médiatique que son grand frère l’art dramatique, le théâtre d’improvisation a pourtant fait son trou au grand-duché. Le woxx s’est plongé au coeur d’un genre qui, au fil du temps, a su trouver son public.

Les Improtozaures donnent tout sur scène. (Photo : Ligue d’improvisation luxembourgeoise)

« Improvisation comparée ayant pour titre : `A l’envers‘ ; nombre de joueurs : illimité ; catégorie : libre ; durée de l’improvisation : quatre minutes ! » De part et d’autre de la scène entourée d’une balustrade, les deux équipes se concertent pendant vingt secondes : c’est le « caucus », unique occasion de se mettre d’accord sur ce qu’elles s’apprêtent à jouer. Un sifflet les interrompt. mehr lesen / lire plus

Ardentes ondines de l’Alzette

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous cheminons à travers les caresses de l’eau qui dort
serpentons d’un gave lorrain en vallons pentus
berçons les hameçons de pêcheurs lyriques
longeons prés et clairières avant de rejoindre au couchant
les moulins fantômes de la capitale endormie
frôlant de nos membres immatériels et pourtant graciles
le héron cendré solitaire du pont des Bons-Malades

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous sifflons dans les roseaux de la campagne endormie
claironnons à qui veut l’entendre notre ostensible mélopée
déclamons des vers libres et des strophes muettes
soupirons lorsque nous entrons en Sûre
dans un patois que nous seules pouvons entendre
balayant de nos essors factices et pourtant vertigineux
les reflets d’un pont rouge du sang des suicidés

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous rêvons de la pureté virginale de notre lit
songeons sans ambages aux ballons perdus dans nos flots
échafaudons les projets d’écoulement les plus extraordinaires
dressons l’inventaire de notre court royaume
où jadis officiaient maints artisans désormais caducs
berçant de nos sucs chimériques et pourtant nourrissants
un jardin potager où trône Mélusine

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous crachons les gouttelettes de la fureur
exhalons les parfums capiteux de l’abondance aqueuse
surgissons à l’improviste au détour d’un orage
recouvrons en un instant la prétention des hommes
aveuglés par notre feinte bonhomie
expulsant nos ires idylliques et pourtant ravageuses
puis à pas feutrés retirant le fruit de notre déchaînement

Nous, ardentes ondines de l’Alzette
nous craignons les miasmes qui nous sont donnés en présents
redoutons vos traîtresses accolades
détournons notre ruissellement du voisinage de votre espèce
fuyons crânement tant que nous le pouvons
avec l’agilité des créatures qui savent leur faiblesse
déployant nos ailes invisibles et pourtant puissantes
pour bannir ce destin qui nous menace inexorablement


Voir la page complète : 1299_1300p9.pdf mehr lesen / lire plus

THÉÂTRE: Un Claudel amoral

Le Théâtre du Centaure continuera en janvier son exploration de l’amour et de la sexualité, à l’honneur cette saison, avec « Partage de midi ».

La grande scène du cimetière embrasera les coeurs : Myriam Muller (Ysé) et Serge Wolf (Mesa). (Photo : Antoine Colla / Théâtre du Centaure)

Nous en sommes en 1901. Paul Claudel, dont la foi vient d’être malmenée par le refus des bénédictins de Ligugé d’accepter son entrée dans les ordres, embarque sur le paquebot Ernest-Simons pour rejoindre la Chine et y retrouver son poste de vice-consul de France. A bord, il rencontre Rosalie Vetch. C’est le coup de foudre : il entame avec cette femme mariée une liaison qui scandalisera le milieu colonial de l’époque, et qui se terminera en 1904 par le départ de l’amante, enceinte de lui. mehr lesen / lire plus

BIEN-ÊTRE ANIMAL: « Accompagner le processus législatif »

L’association Artists for Animals a organisé le 24 novembre dernier une table ronde intitulée « Ceci n’est pas un animal ». Runa et Thorunn Egilsdottir sont à l’origine de cette initiative. Elles ont confié au woxx leurs objectifs pour ce dossier destiné à se retrouver sous le feu des projecteurs en 2015, avec la modification programmée de la loi sur les animaux de 1983.

Deux soeurs engagées pour la cause animale : Runa Egilsdottir, 36 ans, designer et récemment devenue conseillère communale de la ville de Luxembourg, et Thorunn Egilsdottir, 39 ans, chanteuse. (Photo : woxx)

woxx : Vous venez de créer l’association Artists for Animals. mehr lesen / lire plus

Le vaccin, une vache sacrée ?

(ft) – Le 24 octobre dernier, la députée Josée Lorsché a interrogé les ministres de la Santé et de la Sécurité sociale sur le bien-fondé des recommandations actuelles concernant le vaccin contre les virus du papillome humain (VPH). Près de 100 % des cancers du col de l’utérus sont dus aux suites d’une infection par les VPH. Cependant, un certain nombre de cas de maladies graves et de décès ont été imputés dernièrement au vaccin. Les autorités japonaises ont décidé de ne plus le conseiller systématiquement, ce qui a créé le débat au sein de la communauté scientifique. La parlementaire verte suggérait donc de limiter la vaccination aux jeunes femmes à risques et de mieux informer sur ses effets indésirables. mehr lesen / lire plus

Responsables socialement, les entreprises ?

(ft) – Pas vraiment, à lire une étude du Statec publiée ce lundi. Mais si le communiqué de presse annonce que, « au Luxembourg, 20 % des entreprises de plus de 10 employés font de la ‘RSE’ » (responsabilité sociale des entreprises), la lecture du document fait apparaître bien des zones d’ombre. Tout d’abord, plusieurs pages sont consacrées au fait qu’il n’existe pas de définition faisant consensus pour ce concept. Tout au plus apprend-on qu’une définition large serait « la contribution spontanée des activités d’une entreprise à la durabilité sociale, économique et environnementale, indépendamment des obligations légales ». Ensuite, l’étude a été réalisée sur la base des réponses au questionnaire ICT 2011 ; sont donc considérées comme engagées dans cette démarche les sociétés qui répondent « oui » à la question de savoir si leur site internet décrit leur approche RSE. mehr lesen / lire plus

WIM WENDERS / JULIANO RIBEIRO SALGADO: Salé sucré

Réalisateur souvent inspiré et documentariste fréquemment sagace, Wim Wenders nous surprend dans « Le sel de la terre » avec une nouvelle facette de son talent… en se faisant hagiographe.

Une complicité évidente :
Wim Wenders et Sebastião Salgado. (Photo : Cinéart distribution)

Même sans avoir retenu le nom de Sebastião Salgado, difficile de ne pas connaître quelques-uns de ses clichés, tant la puissance évocatrice qu’ils contiennent a contribué à rendre palpables les pires souffrances humaines, des mines d’or du Brésil aux génocides africains. Par hasard, Wenders découvre dans une exposition un tirage qui le bouleverse, en déniche un autre dans les tiroirs du galeriste et les acquiert aussitôt. mehr lesen / lire plus

THÉÂTRE: Contre la montre

« Race », actuellement au TOL, interroge sur la notion de culpabilité et l’omniprésence du racisme, tout en distillant savamment le venin du doute.

La fin justifie-t-elle les moyens ?
Deux conceptions opposées
de la justice s’affrontent,
et le spectateur hésite. (Photo : Ricardo Vaz Palma/TOL)

Formulons tout d’abord une précision que tous les articles sur la pièce se doivent désormais de mentionner : oui, le fait divers qui lui sert de point de départ – le viol présumé d’une femme noire par un homme blanc et riche dans un hôtel – rappelle les événements du Sofitel de New York en mai 2011 ; non, David Mamet, qui l’a écrite en 2009, n’a pu tirer aucune inspiration des frasques hôtelières de l’ex-directeur du FMI. mehr lesen / lire plus

HISTOIRE: L’humanité en un volume

Dans « Sapiens: A Brief History of Humankind », Yuval Noah Harari survole l’histoire humaine et pose les questions que ses collègues abordent rarement. Rencontre avec un historien hétérodoxe.

Yuval Noah Harari, 38 ans, enseigne l’histoire à l’Université hébraïque de Jérusalem. Son livre « Sapiens: A Brief History of Humankind », paru en hébreu en 2011, a déjà été traduit en une dizaine de langues.

woxx : Votre livre couvre l’ensemble de l’histoire de l’humanité, y compris le futur de notre espèce. Comment un spécialiste de l’histoire médiévale tel que vous a-t-il décidé d’entreprendre un projet aussi exhaustif ?

Yuval Noah Harari : Lorsque j’étais adolescent, j’étais très perturbé par le fait de ne pas comprendre ce qui se passait réellement dans le monde et, au fond, quel était le sens de la vie. mehr lesen / lire plus

HISTOIRE: L’histoire humaine sur le gril

Une opération de communication savamment orchestrée, c’est l’impression que laisse la tournée de lancement de la version anglaise de « Sapiens: A Brief History of Humankind » du professeur Yuval Noah Harari : interviews dans les plus grands médias britanniques, conférences jusqu’en Slovénie et image parfaitement maîtrisée. Best-seller en Israël en 2011, le livre se donne pour tâche herculéenne d’identifier les mécanismes sous-jacents de l’histoire humaine dans sa totalité.

Une gageure ? Pas forcément : Harari parvient, en quatre étapes essentielles – la révolution cognitive, la révolution agricole, l’unification de l’humanité et la révolution scientifique -, à captiver son lecteur avec un style à la fois académique et saupoudré d’exemples concrets ainsi que d’humour pince-sans-rire. mehr lesen / lire plus

HISTORY: Sapiens: A Brief History of Humankind

In his recently published book, Yuval Noah Harari browses through hundreds of thousands of years of human history – and asks questions his colleagues seldom ask. The woxx talked to him during his European book presentation tour.

Yuval Noah Harari, 38, teaches history at the Hebrew University of Jerisalem. His book « Sapiens: A Brief History of Humankind », published in Hebrew in 2011, has already been translated into a dozen of languages.

 

Your book covers pretty much the entire humankind’s history, and even suggests what may happen to us humans next. It also goes beyond history to talk a lot about science, and biology in particular. mehr lesen / lire plus

CARICATURE: M’accorderez-vous cette danse ?

Le couple franco-allemand n’est peut-être plus le moteur de l’Europe, alors que la balance de l’Union semble pencher vers d’autres combinaisons et que l’euroscepticisme progresse dans les deux pays. Son importance historique est néanmoins évoquée dans une exposition de caricatures, qui nous invite à nous interroger sur nos préjugés.

Illustration : « Marianne et Germania ou la grande valse de la réconciliation », par Tomi Ungerer.

« Alors, euro ? », susurre une Angela Merkel détendue, allongée au côté d’un Nicolas Sarkozy qui s’est « [donné] jusqu’au bout », selon la légende de ce dessin de Delambre pour « Le Canard enchaîné ». C’est donc à une histoire d’amour – quelquefois vache – que nous convie l’exposition « Paarlauf – Pas de deux », en retraçant à travers une centaine de dessins de presse la relation franco-allemande depuis l’après-guerre. mehr lesen / lire plus

RECHERCHE BIO: « Avec les fermiers, pour les fermiers et chez les fermiers »

Raymond Aendekerk est le directeur de l’Institut fir biologesch Landwirtschaft an Agrarkultur (IBLA). Il fait le point pour le woxx sur la recherche bio au grand-duché.

Raymond Aendekerk, 53 ans, est un écologiste bien occupé : ingénieur agronome chez Natur & Ëmwelt – Fondation Hëllef fir d’Natur, il est échevin vert de la commune de Betzdorf, directeur de l’IBLA et exploite un petit verger bio.

woxx : Quel est l’historique de l‘IBLA ?

Raymond Aendekerk : Il a été créé en 2007 sur le modèle du FIBL suisse, un institut pionnier dans la recherche bio, fondé dès 1973. J’y avais déjà des contacts, et j’ai pensé que c’était le bon moment pour une structure similaire ici : j’ai donc affrété un minibus avec des fermiers bio luxembourgeois, et nous nous sommes rendus en Suisse, à Frick, pour bénéficier pendant deux jours de l’expérience du FiBL. mehr lesen / lire plus

NURI BILGE CEYLAN: A moi la Palme !

Après deux Grands Prix et un Prix de la mise en scène à Cannes, le réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan a atteint cette année la consécration avec « Winter Sleep ». Le film est habilement troussé, mais convaincra moins le spectateur que les jurés.

Photographie impeccable pour « Winter Sleep » dans des intérieurs somptueux.

Il a tout pour lui, Aydın. Ex-acteur à la retraite, il délègue la gestion de ses biens immobiliers à un homme de main tout en se consacrant à la rédaction hebdomadaire d’un éditorial sarcastique pour une feuille de chou de sa région, la Cappadoce, au centre de l’Anatolie. mehr lesen / lire plus

ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE OUVERT: Le soufflé retombe

Annoncés comme une révolution dans l’éducation, notamment pour les plus défavorisés, les MOOC* sont-ils en train de s’essouffler sous la pression du néolibéralisme ? Malgré un dynamisme toujours réel, certains événements récents semblent le confirmer.

Identité vérifiée oui, mais quelle est donc la valeur réelle des certificats payants délivrés par les MOOC ?

Au coeur de l’été, le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur français a publié un appel à manifestation d’intérêt plutôt étrange : il s’agit de transférer la gestion et l’animation de « France Université Numérique » (FUN – voir woxx 1255) à un groupement d’établissements d’enseignement supérieur.

La surprise a été vive parmi les grandes écoles et universités participant à la plate-forme de MOOC française. mehr lesen / lire plus

La viticulture bio progresse

(ft) – Un bon cru 2014, c’est ce qu’ont promis l’Institut fir biologesch Landwirtschaft an Agrarkultur (IBLA) et les vignerons bio lors d’un point presse qui s’est tenu ce mercredi. Grand sujet de satisfaction, la surface de vignes exploitées en agriculture biologique a augmenté l’année dernière de 10 hectares pour atteindre actuellement environ 45 hectares – soit 3,5 pour cent de la surface viticole grand-ducale. Sachant que ce chiffre est de 8 pour cent en France et de 7 pour cent en Allemagne, le secteur a encore une belle marge de progrès. Si la mise en culture de variétés de vigne résistantes aux champignons a permis d’améliorer la diversité des cépages et leur robustesse, la quasi-absence de gel l’hiver dernier a mis à mal les ceps en raison de la prolifération inhabituelle d’insectes. mehr lesen / lire plus

COURS DE LUXEMBOURGEOIS: Un été intensif

Chaque année, les cours intensifs de langue luxembourgeoise proposés en été par l’association Moien sont plébiscités par un public de plus en plus nombreux. Pour explorer les raisons de ce succès, le woxx s’est plongé dans leur atmosphère studieuse.

Les cours intensifs d’été de langue luxembourgeoise proposés par l’association Moien rencontrent un franc succès chaque année.

« Mir fänke mat engem Exercice un. » Le ton est donné : tous sont ici pour travailler, et l’enseignante, Danielle Laschet, 56 ans, a bien l’intention d’en profiter pour transmettre son savoir. Il est neuf heures précises en ce mardi de juillet, dans cette salle du centre culturel de Dippach où une quinzaine de personnes ont pris place. mehr lesen / lire plus

ÉGYPTOLOGIE: Par-delà l’au-delà

La fascination pour l’Egypte gagne la Grande Région, à la faveur des travaux de restauration du musée égyptologique de Turin, avec l’exposition « Egypte : Dieux. Hommes. Pharaons ».

Sarcophage intérieur de Tapeni, fille du grand prêtre d’Amon. Troisième période intermédiaire, 25e dynastie (712 – 665 av. J.-C.). A l’arrière : momie de Tapeni.
(Photo : © Weltkulturerbe Völklinger Hütte / Wolfgang Klauke)

Un écrin pour le moins incongru, c’est ce qui pourrait venir à l’esprit à l’évocation d’une exposition dédiée à l’Egypte antique dans la salle des soufflantes – machines destinées à fournir l’air de combustion des hauts fourneaux – d’une ancienne usine sidérurgique. mehr lesen / lire plus

Poésie : Une voix luxembourgeoise qui porte

Trente ans de poésie, c’est ce que propose l’épais recueil « Le travail de la baleine », consacré au poète Jean Portante et paru aux éditions Phi. Une occasion rare de plonger de manière quasi exhaustive dans l’univers d’un auteur luxembourgeois qui a su rayonner au-delà des frontières nationales.

Depuis 1983, Jean Portante « effaçonne » une œuvre poétique appréciée et traduite tant en Europe qu’en Amérique latine. Ce recueil nous en propose l’essentiel.

Il n’est pas rare que la poésie en langue française suscite chez certains des peurs ataviques, tant elle leur rappelle de pénibles heures passées à théoriser les formes classiques ou les subtilités de la versification. mehr lesen / lire plus

Sexe, drogues et PIB

(ft) – Le nouveau système européen des comptes nationaux et régionaux, dit SEC 2010, a récemment fait couler beaucoup d’encre : le gouvernement italien a annoncé en mai son intention de l’appliquer à la lettre et d’inclure les activités illégales, comme le trafic de stupéfiants et la prostitution, dans son calcul du produit intérieur brut (PIB). Un moyen comme un autre de retrouver furtivement quelques points de cette drogue dure qu’on nomme croissance. Le Luxembourg s’apprête à rectifier ses statistiques économiques de la même manière, comme le révèle une récente étude du Statec, qui chiffre également l’impact de l’économie illégale. La contrebande d’alcool ou de tabac étant apparemment négligeable au grand-duché, seuls le trafic de drogues et la prostitution ont été comptabilisés ; ils représenteraient environ 0,23 % du PIB – une contribution « comprise entre celles de la branche ‘agriculture, sylviculture et pêche’ (0,30 %) et ‘coiffure’ (0,21 %) ». mehr lesen / lire plus