Brennpunkt Drëtt Welt dorénavant (aussi) en ligne

Le magazine trimestriel édité par Action solidarité Tiers Monde (ASTM) se donne une nouvelle identité visuelle et sera accessible sous brennpunkt.lu.

Depuis sa création en 1973, Brennpunkt Drëtt Welt informe sur les questions liées aux régions les plus pauvres du monde. Si l’ASTM continue à utiliser le terme « Tiers Monde », qui avait une signification particulière au moment de la création de l’association à la fin des années 1960 – donc à la fin de ce qu’on appelait la décolonisation –,  elle en précise cependant son champ d’application « pour désigner celles et ceux qui aspirent à vivre en dignité mais qui sont ignoré-e-s, exploité-e-s et surtout exclu-e-s des décisions déterminant les  choix de société », comme il est expliqué dans un communiqué paru ce vendredi. La tâche sera d’autant plus grande qu’il s’agit d’un nombre croissant de personnes, qui ont de moins en moins accès à ce qu’on appelle communément le « développement ».

Les questions abordées par Brennpunkt Drëtt Welt  sont multiples : quelles sont les facettes du modèle économique et politique actuel ? à qui profite ce modèle ? existe-t-il des alternatives ? à quel développement faut-il aspirer ? Le magazine essaie d’approfondir certains de ces débats cruciaux. Le rôle du Luxembourg fera l’objet d’une attention particulière. Encore plus que dans le passé,  Brennpunkt Drëtt Welt  veut relayer le point de vue des organisations de la société civile et les mouvements sociaux d’ici et ailleurs. « À travers Brennpunkt Drëtt Welt, nous souhaitons réaffirmer le rôle et l’importance des acteurs de la société civile face aux défis actuels et dans un contexte de rétrécissement de l’espace civique », explique Antoniya Argirova, responsable du travail politique de l’ASTM.

Stopper les tribunaux d’arbitrage

Le premier numéro « relooké » vient de paraître. Il comporte un dossier spécial dédié à la campagne « Des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales – Stop ISDS ». Cette campagne, menée par différents acteurs au niveau européen, demande aux dirigeant-e-s européen-ne-s de mettre fin aux tribunaux d’arbitrage (ISDS). Il s’agit d’un système de justice parallèle au profit des entreprises multinationales. La campagne appelle à introduire des règles contraignantes pour que les droits humains et l’environnement soient dorénavant respectés. Le dossier spécial contient ainsi une interview avec le coordinateur de la campagne européenne, Alex Scrivener. Pia Eberhardt de Corporate Europe Observatory analyse le Traité sur la charte de l’énergie ; Jean Feyder, l’accord Ceta ; Nelly Grotefendt de Forum Umwelt und Entwicklung évalue l’ICS (Investment Court System – le nouveau modèle proposé par la Commission européenne pour remplacer l’ISDS) ; Melik Ozden, directeur du Centre Europe Tiers Monde, fait le point sur le traité des Nations unies sur les entreprises transnationales et les droits humains. Une interview avec la directrice exécutive de Pesticide Action Network Asia Pacific, Sajoreni Rengam, et une contribution de Michel Legrand du Comité pour une paix juste au Proche-Orient sur les violations des droits humains commises par des entreprises en Palestine complètent le dossier.

Le nouveau site quadrilingue (F, D, GB, E) brennpunkt.lu est dorénavant accessible. Une newsletter spécifique permet d’être averti-e des articles les plus récents sur le site.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.