Élections législatives : Une majorité pour Macron ?

Après la victoire de Macron à la présidentielle, une majorité confortable à l’Assemblée nationale semble à portée de main pour lui.

(Photo : © Wikimedia)

C’est avec sérénité qu’il semble envisager le premier tour des élections législatives du 11 juin : Emmanuel Macron a peu de raisons de s’inquiéter. Sa formation, La République en marche, pourrait rafler la mise dimanche. En effet, tous les sondages sans exception prédisent une victoire sans équivoque pour le parti du président. Il pourrait obtenir entre 350 et 380 sièges sur 577 à l’Assemblée nationale – une majorité absolue confortable donc pour celui qui entend réformer le pays à grande vitesse.

À en croire les mêmes sondages, la droite – l’alliance entre Les Républicains et l’UDI (Union des démocrates et indépendants) – pourrait devenir la première force d’opposition, dotée de 133 à 153 députés.

La gauche, jusque-là majoritaire à l’Assemblée mais qui se présente au rendez-vous de dimanche très divisée, se verrait réduite à une soixantaine de parlementaires tout au plus. Le Parti socialiste, qui de par son ancrage local pourrait réussir à éviter la débâcle de la présidentielle, serait crédité de 20 à 35 députés, la France insoumise et le Parti communiste français de 15 à 25. C’est que dans ce scrutin à caractère plutôt local, le charisme d’un Jean-Luc Mélenchon ne suffit pas pour l’emporter. À croire aussi que l’absence de consigne de vote au second tour de la présidentielle a pu nuire à la France insoumise.

Le Front national, lui, ne pourrait se réjouir que de 9 à 16 députés, et ce malgré son bon score à la présidentielle. C’est que le système électoral français, non proportionnel, renforce le fameux « front républicain » : par circonscription, un seul député est élu – ce qui favorise le report de voix entre candidats « républicains ».

L’abstention pourrait, elle, atteindre un niveau record cette fois. Près de la moitié des sondés indiquent ne pas vouloir se déplacer pour les législatives. Une tendance qui s’est d’ailleurs déjà vue lors du vote des Français de l’étranger, qui a eu lieu le week-end dernier : l’abstention a atteint plus de 80 pour cent.

(Photo : © Wikimedia)

Abstention record

Ceux qui se sont déplacés aux urnes ont placé La République en marche largement en tête. Dans dix des onze circonscriptions, les candidats de la majorité présidentielle sont arrivés en tête du scrutin. Les députés sortants, de gauche comme de droite, se voient balayés ou relégués à une mauvaise deuxième place quasiment partout.

Comme dans la quatrième circonscription, celle du Benelux : ici, le candidat macroniste Pieyre-Alexandre Anglade atteint les 52 pour cent – seule la faible participation (22,66 pour cent) l’empêche de l’emporter au premier tour. Face à lui au second tour : Sophie Rauszer de la France insoumise (10,95 pour cent), arrivée deuxième juste avant la candidate Europe Écologie-Les Verts (9,78 pour cent).

45 pour cent des voix, voilà donc le score record de La République en marche auprès des Français de l’étranger. Il faut dire qu’à l’élection présidentielle aussi, Macron avait su convaincre les expatriés : 40 pour cent de voix au premier tour, 93 au second.

Alors que certains – de Jean-Luc Mélenchon pour la France insoumise à François Baroin pour Les Républicains – rêvent encore d’imposer une cohabitation au nouveau président, il semblerait que celui-ci soit en passe de réussir un nouvel exploit en obtenant d’emblée une majorité à l’Assemblée.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.