Jazz: Du bon bop au Bock

Les concerts reportés pendant le confinement commencent doucement à se tenir à nouveau. Ce dimanche, Giuseppe Millaci et son Vogue Trio investiront donc le parvis de Neimënster pour un apéro jazz attendu.

Giuseppe Millaci (au centre) et ses acolytes jazzeront à Neimënster ce dimanche. (Photo : giuseppemillaci.com)

Jeune, mais émérite : le contrebassiste Giuseppe Millaci a beau n’être né qu’en 1988 en Sicile, il peut déjà afficher sur sa carte de visite une intense activité de sideman, dans sa Belgique d’adoption et ailleurs. En 2016, il met sur les rails « son » groupe, le Vogue Trio, où officient le batteur belge Lionel Beuvens et le pianiste français Amaury Faye, rencontré lors d’une jam-session. En 2017 sort un premier album, « Songbook », sur le propre label de Millaci, Hypnote Records (oui, le jeune jazzman est aussi directeur de label !). Un coup gagnant d’emblée, puisque, outre une excellente presse, le disque récolte une Octave de la musique – récompense annuelle décernée par la profession musicale dans la fédération Wallonie-Bruxelles.

C’est à l’occasion de la sortie du deuxième album, « The Endless Way », que le groupe devait se produire le 5 avril dernier dans le cadre des fameux apéros jazz de Neimënster. La pandémie en aura donc décidé autrement. Mais à cœur vaillant rien d’impossible : voilà que Millaci et ses musiciens repointent les bouts de leurs instruments ce dimanche, pour le plus grand plaisir des amatrices et amateurs de jazz dominical.

La présentation du concert est alléchante, qui nous apprend que le trio « [évite] les clichés romantiques faciles » et « se réinvente en permanence », proposant « un monde élégant et plein de surprises aux accents d’Amérique centrale, d’Orient ou de Méditerranée ». Faut-il se fier à cette description un rien dithyrambique ? Eh bien, plutôt oui : à l’écoute, la musique de Giuseppe Millaci et de ses compères est fluide, vogue à pleines voiles dans la grande mer du jazz agréable aux oreilles. On y sent cependant une pulsation rythmique proche du bebop, qui lui permet de conjurer le sort d’un style « easy listening » trop marqué. Car ici, point de solos transcendants à couper le souffle du public et des instrumentistes (bien que le groupe ne comporte aucun instrument à vent), mais plutôt une franche complicité entre potes qui se passent et repassent mélodies et accompagnements avec délicatesse, voire politesse. Comme une conversation agréable où personne n’accapare la parole.

Le fait que le leader est contrebassiste, et donc joue souvent dans d’autres formations, y est peut-être pour quelque chose : plutôt que de sortir de l’ombre (relative) de cette fonction, il préfère promouvoir l’égalité entre musiciens. Peut-être une affirmation politique ? N’allons pas trop loin, ce n’est que du jazz, après tout. Mais une belle idée démocratique en tout cas, et une mise en place efficace qui respire la connivence de bon aloi entre les membres du trio. Les cadres harmoniques et rythmiques du jazz (ou de la bossa, par exemple, lorsque le trio s’attelle à des reprises brésiliennes) restent en majeure partie respectés, avec quelques petites surprises cependant, comme cet accord parfait majeur (de la bémol, pour les puristes) à la fin de « Timeless ». Une invocation claire de la figure tutélaire de Bach.

Tant les spécialistes de jazz que les néophytes trouveront donc ce dimanche matin à Neimënster des notes pour leurs oreilles, grâce à ce sympathique groupe italo-franco-belge.

Giuseppe Millaci & Vogue Trio, sur le parvis de Neimënster ce dimanche 9 août à 11h. 
Entrée libre, mais réservation obligatoire.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.