Productivité : Jusqu’ici tout va bien

Le Luxembourg est le roi de l’embauche, mais sa productivité stagne. Faut-il s’en inquiéter ?

Underweysung der Messung, Albrecht Dürer, 1525

L’emploi temporaire constitue une tendance en nette hausse. Le pourcentage des salariés en emploi temporaire a progressé au Luxembourg de 3,1 à 9 % entre 2003 et 2017. De 14,6 à 16 % dans la zone euro. En dix ans, la part des salariés en emploi permanent a chuté tandis que les CDD ont augmenté de 36,2 % à 49,2 %. Et avec eux, le taux de risque de pauvreté au travail.

Pour la Chambre des salariés (CSL) qui a présenté son analyse sectorielle de l’économie, en début de semaine, l’emploi temporaire est une forme d’emploi « insécurisant », qui « n’offre aucune garantie, notamment en termes de durée et de stabilité ». Avec tout ce que cela induit : un horizon temporel délimité, un revenu et des avantages tout aussi restreints dans le temps, du lien social qui ne survit pas à la fin du contrat, un accès aux indemnités sociales ou à la formation continue souvent difficile, des refus bancaires, etc.

Face à ces évolutions, la CSL estime que les institutions compétentes doivent fournir des données plus détaillées « afin de pouvoir mieux comprendre les mécanismes à l’œuvre et de fournir des solutions politiques ». Le but étant de « réduire pour le salarié les risques liés à l’emploi temporaire ». La CSL propose notamment de renforcer « ad hoc » les lois qui protégent les salariés.

Un concept qui pose problème

Vu sur ces deux dernières décennies, le Luxembourg affiche une croissance annuelle du PIB en moyenne de 3,5 % contre 1,5 dans la zone euro. L’année dernière, le PIB du Luxembourg a dépassé celui de 2007. Aujourd’hui la crise des subprimes de 2007 est donc « largement amortie », estime la CSL. Par rapport aux pays voisins, le grand-duché dispose même d’une activité exceptionnelle : la valeur ajoutée des différents secteurs de l’économie luxembourgeoise a presque doublé en 20 ans, le plaçant en tête des économies les plus performantes. Même constat concernant l’emploi, qui place le Luxembourg en tête absolue des pays qui ont créé le plus d’emplois dans la zone euro.

Toutefois, à analyser ces résultats de près, on constate que la croissance annuelle de la valeur ajoutée en volume par emploi, par exemple, est en baisse depuis 17 ans. La productivité du Luxembourg est-elle stagnante ?

D’après le Statec, « ce différentiel d’évolution s’explique en partie par une évolution de la productivité plus défavorable dans des branches où le concept et la mesure de la productivité posent problème » (notamment dans les activités immobilières). Une observation que le service statistique juge « particulièrement gênante » pour le Luxembourg, dont le secteur financier représente « un quart du produit intérieur brut ».

Par ailleurs, indique le Statec, « l’estimation de la productivité dans les services est semée d’embûches méthodologiques, qui tendraient globalement à sous-estimer leur contribution ». Et puis, les services auraient « sur la décennie considérée généré environ la moitié de la croissance économique nationale ». Par conséquent, il serait « plutôt incongru de voir dans ces médiocres gains de productivité un symptôme de leur mauvaise santé », estime l’institut.

Mais il y a autre chose : « Pour la plupart des pays, la progression de la productivité totale de 2000 à 2016 repose sur deux branches en particulier : l’industrie et le commerce. » Au Luxembourg, celles-ci n’ont fait que baisser au fil des ans.

Conclusion ? La productivité du Luxembourg reste très élevée et la CSL partage cet avis, mais juge utile de développer de nouveaux instruments plus adaptés à mesurer la productivité d’un pays dont l’économie de services a un tel poids.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.