Lucilin : The Raven, de Toshio Hosokawa

1361_spalte_ravenNaxos Japon sort en CD l’enregistrement réalisé par United Instruments of Lucilin du monodrame de Toshio Hosokawa, « The Raven ». Commandée par l’ensemble luxembourgeois au compositeur japonais, la pièce avait été montée entre autres au Grand Théâtre en juin 2012. Elle se base sur le fascinant poème éponyme d’Edgar Allan Poe, dans lequel un récitant évoque la perte de l’être aimé devant un corbeau répétant inlassablement le même mot, « Nevermore ». L’atmosphère mystérieuse créée par Poe est parfaitement captée par Hosokawa, inspiré par le théâtre nô. C’est à la mezzo-soprano suédoise Charlotte Hellekant, pour qui le rôle a été écrit, qu’est confiée la tâche de guider l’auditeur à travers les déambulations d’une âme en peine : elle s’en tire avec brio, déclamant, chuchotant et enchaînant les registres vocaux au fil du texte, dialoguant avec plusieurs instruments et coulant sa voix malléable à souhait dans le fil du récit. Sous la direction du jeune chef Kentaro Kawase, l’ensemble Lucilin est comme à son habitude précis dans l’exécution et généreux avec les nuances. La première plage permet d’écouter le poème interprété sans musique par la chanteuse : une introduction bienvenue au texte, même si dans cet exercice Charlotte Hellekant garde un ton qui sied plus à l’œuvre chantée qu’à la récitation poétique. Très bel enregistrement de musique contemporaine en tout cas, et collaboration artistique fructueuse entre Japon et Luxembourg.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.