Quand la justice vous réveille…

Il y a des jours où le réveil est particulièrement difficile. Surtout les lundis quand, une fois les yeux ouverts et le cerveau en état de marche, vous constatez que le weekend est vraiment fini. Des fois quand même, la justice – ou mieux encore, le parquet – peut accélérer les choses. Ainsi, notre journaliste qui avait prévu de se rendre à l’audience de Richtung 22 dans l’affaire de la « craie », à neuf heures du matin, n’a pas entendu son réveil sonner, mais bien son téléphone. Et cela à 7h24 précises – alors que le réveil était prévu une bonne demi-heure plus tard. Étonné par le numéro inconnu, il se décide en une seconde à décrocher. Grand bien lui en prit, puisque c’était le porte-parole du parquet en personne qui le tira des bras de Morphée pour lui annoncer que très probablement l’audience serait reportée (elle se tiendra en effet le 19 septembre) et qu’il n’aurait pas besoin de se pointer à la Cité judiciaire. On peut dire de la justice locale ce qu’on veut, mais un tel service, c’est quand même la classe.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.