Réfugié-e-s : l’Irak, destination sûre ?

Alors que des associations comme Passerell ou le LFR s’émeuvent que les autorités continuent de renvoyer des « cas Dublin » en Italie – malgré le hype autour du « merde alors » d’Asselborn à Salvini – ou s’obsèdent à vouloir pratiquer des tests peu fiables sur les organes génitaux de réfugié-e-s se disant mineur-e-s, Fernand Kartheiser pense déjà plus loin. Se basant sur des déclarations du ministre allemand Heiko Maas et de son collègue irakien Mohammed Ali Alhakim selon lesquelles la sécurité de celles et ceux qui veulent retourner en Irak serait garantie, le député populiste de droite veut savoir combien d’Irakien-ne-s auraient trouvé refuge au grand-duché et s’il ne serait pas grand temps qu’ils retournent dans leur pays en ruines. Dans sa réponse, le ministre Asselborn détaille que 664 Irakien-ne-s ont obtenu le statut de réfugié-e-s et 46 une protection subsidiaire, et que pour le moment, le Luxembourg n’envisagerait aucunement de forcer le retour de ces personnes, mais qu’elles seraient libres de rentrer en Irak si cela leur convenait. Reste à savoir que l’Allemagne n’est pas en train de renvoyer massivement des réfugié-e-s irakien-ne-s, mais quelques personnes devenues criminelles, comme le soulignait encore en juillet 2018 le ministère du land de Rhénanie-Palatinat.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.