Sam Mendes : Spectre

1345tipp2Tout démarre bien dans ce nouveau James Bond, du plan-séquence initial au Mexique à l’épisode romain où Monica Bellucci illumine l’écran en veuve à peine éplorée et où l’agent 007 rencontre enfin le « métaméchant » incarné par Christoph Waltz. Daniel Craig est fidèle à son personnage de Bond moins univoque et fait des merveilles. Et puis Sam Mendes, pas vraiment aidé par ses scénaristes, essaye de relier les ficelles de tous les épisodes précédents sans creuser vraiment l’histoire. Le film devient alors un nouvel exercice de style de théorie du complot que même la jolie Léa Seydoux ne peut faire décoller. Le baroud d’honneur final capte à nouveau l’attention, puisque, comme d’habitude, « James Bond reviendra ». Encore sous les traits de Daniel Craig ? Un épisode mi-figue mi-raisin.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.