Christin/Goetzinger: Agence Hardy: Le Parfum Disparu

Les éditions Dargaud viennent de publier une nouvelle collaboration entre le scénariste Pierre Christin et la dessinatrice Annie Goetzinger.

Malgré son amour pour les détails et l’atmosphère de l’époque, pour "Agence Hardy: Le Parfum Disparu" les dessins d’Annie Goetzinger semblent avoir été faits plutôt à la hâte.

A la recherche du parfum perdu

Il s’agit cette fois du premier tome d’une trilogie dédiée à une jeune détective privée, Edith Hardy, qui, après la mort de son mari, essaye de refaire sa vie dans le Paris d’après-guerre. Dans „Agence Hardy: Le parfum disparu“ Edith s’élance dans son premier grand cas qui s’avère être bien plus compliqué qu’elle ne l’a cru au début. mehr lesen / lire plus

rock: My Vitriol Quartett

Finelines

Aus dem Bauch heraus

(nicope) – „The next big thing“ bekommt man des öfteren aus Großbritannien angeboten. Im Fall vom Quartett My Vitriol könnte sich diese abgedroschene Phrase ausnahmsweise bewahrheiten. Deren Debüt Finelines strotzt förmlich vor Intensität und vermischt gekonnt britische und amerikanische Einflüsse des härteren alternativen Rock. Wie ein Wirbelwind schießen die Kompositionen der jungen Engländer einem in die Ohren. Irgendwie kann man es sich nicht verkneifen an die „Smashing Pumpkins“, „Nirvana“ oder „Sonic Youth“ zu denken, wenn man diese Musik hört – das jedoch im positiven Sinn! Harte Gitarrenriffs und melodisch-melancholischer Gesang sind die Zutaten dieser höchst explosiven Mischung. mehr lesen / lire plus

jazz: Turner Mark

Ballad Sessions

Soft sax session

(jitz) – Normalement, les musiciens de jazz, et plus spécialement les saxophonistes, sortent un album consacré à l’art de la ballade lorsqu’ils ont tiré leurs meilleures cartouches et bien démontré leurs capacités techniques. Le jeunot Mark Turner s’y met déjà, sa trentaine à peine entamée. On l’avait découvert aux côtés du guitariste surdoué Kurt Rosenwinkel où il s’exprime avec un langage résolument différent de celui de ses compagnons de route. Sur ce disque, il nous dévoile qu’il a greffé sa vélocité bien contemporaine sur les influences des grands maî tres d’avant-guerre, Lester Young et Coleman Hawkins. mehr lesen / lire plus

Fischbach (Clervaux): REIFF

cuisine luxembourgeoise

Ourdaller Kascht

(rw 593/01) – Das Hotel-Restaurant Reiff in Fischbach bei Hosingen ist einer der Gastronomiebetriebe, die Produkte der BEO-Vereinigung verarbeiten. An der Hauptstraße gelegen, wirkt das Haus zur Vorderseite hin eher unauffällig. Dafür ist das Panorama zur Rückseite, das vor allem im Speisesaal zu bewundern ist, beeindruckend. Der Service ist freundlich und unaufdringlich. Fahrradgäste finden einen trockenen Unterstand für ihr Veloziped. Während die Zimmer eher einfachen Komfort bieten, erfüllt die Küche hohe Ansprüche. Neben traditionellen Angeboten sind das „Kaninchen Ourdaller Art“ (mit regional produziertem Bier und Senf zubereitet) ebenso wie die „Sterzelen“ ein Genuss. Dazu passt natürlich ein „Wëller Ourdaller“. mehr lesen / lire plus

instrumental: Adda Nyanyo

The Transformer

Percussion addict

(roga) – Un disque de percussion proposé par un soliste, même s’il est du Ghana, terre de prédilection de cet art musical, peut déboucher sur un ennui répétitif uniquement apprécié par des professionnels. Ce jeune percussionniste, Ghanéen vivant en Allemagne, a choisi pour son deuxième compact The Transformer de miser sur une riche variété d’instruments et de styles, qui font de cette production une source d’idées musicales étonnante. Nyanyo Addo utilise des instruments égyptiens, sudafricains et latinos pour enrichir son échiquier rythmique. En fin de disque, il présente trois remixes assurés par des DJ locaux, qui ajoutent une touche de trance à un disque riche en imagination et en capacité artistique. mehr lesen / lire plus

BRANCO CRISTINA: Fado iluminado

Le Festival de la guitare à Beckerich offre l’occasion de connaî tre le fado le plus pur, mais peut-être aussi le plus moderne.

Sans doute une des vedettes futures du fado:
Cristina Branco.

(roga) – Qui eût cru que depuis la mort d’Amalia Rodrigues, le fado, expression traditionnelle du sentiment de „saudade“ portugaise, n’aurait plus connu d’évolution ou de nouvelles étoiles, ni pris en compte les tendances récentes. Outre les lamentations quelque peu répétitives de „Madredeus“, l’on assiste à l’émergence d’un renouveau du fado plus ancré dans les traditions. Curieusement, ces nouveaux fadistes s’abstiennent en large mesure d’expérimentations par trop hardies, comme une électrification à outrance. mehr lesen / lire plus

Bay Michael: Pearl Harbor

Avec „Pearl Harbor“, Michael Bay rend hommage aux amoureux et délaisse les héros de la seconde guerre mondiale. On espère assister à un film de guerre, on se retrouve en pleine histoire d’amour et d’amitié qui a coûté 135 millions de dollars.

— Affiche Cinéma —

Faites l’amour pas la guerre

Lors de sa sortie aux Etats-Unis, le réalisateur Michael Bay et le producteur Jerry Bruckenheimer ont déclaré que le but de „Pearl Harbor“ était de faire un grand film, qui allait dépasser tous les records détenus par „Titanic“. Pour y arriver malgré un budget inférieur à ce qu’ils espéraient, Michael Bay et le producteur ont délaissé leur salaire jusqu’à ce que le film atteigne 100 millions de dollars de recettes, Ben Affleck a accepté de diminuer son salaire, mais avec une participation aux recettes, et les techniciens ont travaillé sur le projet pour une bouchée de pain et ce, sans espérer une compensation, même si le film atteignait des recettes considérables. mehr lesen / lire plus