« Wäerteunterrecht » – Meisch tendrait vers la religion

Après avoir été pris à partie assez violemment par le Cercle de coopération des associations laïques sur son inactivité et le manque de transparence dans le dossier de l’enseignement aux valeurs – dont la seule chose dont on peut être sûr est qu’il aura une année de retard -, Claude Meisch a réagi. Sur les ondes de la radio publique 100,7, il a non seulement admis que son ministère avait continué à embaucher des théologiens, mais aussi que le groupe de travail sur la nouvelle matière n’était toujours pas d’accord sur la question de savoir si la philosophie ou les religions devraient avoir le lead. Le ministre a ajouté que, au cas où aucun arrangement ne pourrait être trouvé, ce serait à la politique de trancher et que la possibilité que les religions aient la primeur ne serait pas exclue.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.