Monkeler : circulez, y a rien à voir !

(lc) – Le gouvernement semble vouloir jouer la carte de l’apaisement – voire de l’oubli – pour tout ce qui touche de près ou de loin à la zone industrielle du Monkeler. Alors que les travaux de construction de l’usine d’asphalte vont bon train, les recours introduits n’ont pas tous été examinés par la justice. L’ouverture est prévue pour septembre : qu’elle est belle la démocratie ! De l’autre côté du site se trouve la zone sinistrée numéro un du pays : la décharge entre Mondercange et Esch qui s’est affaissée en début d’année et qui contient entre autres des scories de ferroniobium (métaux lourds et éléments radioactifs) issues de l’ancienne firme Continental Alloys (Casa) de Dommeldange. Elles étaient enfouies dans la décharge pour ne plus jamais ressurgir, surtout dans le débat public ; le député Marcel Oberweis a voulu savoir de la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, et de celle de l’Environnement, Carole Dieschbourg, si elles représentaient un danger après l’incident du Monkeler. Dans la réponse, les ministres excluent tout danger pour la population – même si le dernier examen exhaustif de radioactivité remonte à… 2003.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.