MARTIN LINSTER/KARIN WARINGO: Retours difficiles

Jusqu’au 12 juin.

Le Luxembourg a connu d’importantes vagues d’immigration à partir des années 1920. Depuis, les raisons de ces migrations de population ont changé. Les motifs économiques qui ont jadis poussé de nombreux travailleurs étrangers vers d’autres horizons prometteurs ont fait place à des causes d’une nature plus urgente et tragique. Les exodes massifs de ces dernières décennies ont le plus souvent été motivés par la peur de persécutions raciales ou la menace de la guerre. Depuis quelques années, on assiste de plus en plus souvent à des expulsions de ces étrangers et à des rapatriements forcés vers les pays d’origine, notamment l’ex-Yougoslavie.

Le photographe Martin Linster et la politologue Karin Waringo se sont rendus sur place pour esquisser un état des lieux. Ils ont trouvé un pays dévasté, toujours marqué par les conflits armés, où tout est à refaire. Un pays dans lequel ces rapatrié-e-s sont pourtant sensé-e-s reconstruire une vie, trouver du travail, s’occuper de l’éducation de leurs enfants, se réinsérer.

Les photos exposées au Centre de documentation sur les Migrations Humaines à Dudelange témoignent avec sensibilité d’un là-bas et d’un ici, par exemple au Foyer Don Bosco ou lors de manifestations en faveur des droits des réfugiés. A voir.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.