MUSIQUE CLASSIQUE: A la découverte de Lise de la Salle

Les Solistes Européens ont eu la main heureuse en inscrivant la jeune pianiste Lise de la Salle comme soliste de leur concert du lundi 26 novembre 2007 à la Philharmonie.

Etrange jeune fille – pleine de talents.

Dans un compte-rendu d’un concert à la Salle Gaveau Jacques Doucelin, présente la jeune artiste comme suit : « A 11 ans, lorsque je l’ai entendue pour la première fois, elle jouait déjà avec cette maturité, dit d’elle son ancien professeur de 3e cycle au Conservatoire de Paris, Geneviève Joy-Dutilleux. C’est, en effet, cette belle assurance face au clavier qui a impressionné le nombreux public rassemblé à la salle Gaveau. Au-delà d’une tenue impeccable, ce qui frappe chez une si jeune artiste, c’est ce souverain équilibre entre le contrôle du discours musical et la sensibilité qui affleure dans une sonorité qui n’est que musique. Une technique impressionnante mais discrète lui permet de ne jamais frapper comme tant d’autres à son âge ! Elle n’a d’ailleurs aucun défaut de la jeunesse, mais, Dieu merci, de la fraîcheur à revendre. » (dans ConcertClassic du 12 mars 2006).

Née à Cherbourg en 1988, Lise de la Salle donne son premier concert à l’âge de neuf ans à Radio France. Trois ans plus tard elle remporte le Premier Prix du Septième Concours International d’Ettlingen. En 2003 elle gagne à 15 ans le Premier Prix du « European Young Concert Artists » à Paris et le Premier Prix du « Young Concert Artists International Auditions » à New York. Formée depuis 1998 de façon déterminante par le pianiste et pédagogue français Pascal Nemirovski, elle obtient parallèlement en 2001 un Premier Prix à l’unanimité du jury au Conservatoire Supérieure de Paris dans la classe de Pierre Réach. Bruno Rigutto, le successeur d’Aldo Ciccolini au CNSM, est son professeur dans le 3e cycle de perfectionnement au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elle suit également les conseils de Geneviève Joy-Dutilleux, professeure de musique de Chambre au même conservatoire. Depuis 2001, elle est invitée à donner des concerts en France et à l’étranger.

En 2003 elle fait ses débuts à Berlin puis à Tokyo, en 2004 elle se produit avec succès à Washington et à New York. Elle a été l’invitée d’orchestres de renommée comme l’Orchestre de l’Opéra d’Avignon, l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre National d’Auvergne…

En 2006 elle joue dans la célèbre série de concerts « Piano Quatre Etoiles » à Paris puis Zurich, Lisbonne, Copenhague et au Québec. Dans sa jeune carrière elle à déjà travaillé sous la direction de Lawrence Foster, Jun Märkl, Moshe Atzmon, Arie Van Beck, Andreas Stoehr, Patrick Davin, Frank Strobel, Hannu Lintu… En 2002 elle sort un premier disque, unanimement salué par la critique, consacré à Ravel et Rachmaninov. Son dernier enregistrement sorti en septembre 2007, qui rassemble des compositeurs aussi différents que Shostakovitch, Liszt et Prokofiev, porte le titre  « Piano Concertos n°1 » (les concertos n° 1 des trois compositeurs). Originalité qui promet encore une belle succession d’enregistrements, si elle continue dans cette logique. Lundi elle interprétera le Concerto pour piano et orchestre n° 2 en sol mineur, op. 22 de Camille Saint-Saëns. Ce concerto composé par Saint-Saëns en 1868, est une des oeuvres les plus entraînantes et enthousiasmantes du compositeur français, qui souvent présenté comme froid et insensible, expose dans ce concerto ses motivations créatrices profondes, débarrassé de toute contradiction et de toute convention académique stérile. Un programme dense et lyrique, dans lequel les qualités de style de Lise de la Salle pourront s’épanouir pleinement.

Si vous voulez savoir comment cela s’est passé rendez-vous sur le site http://paulmoes.over-blog.com un compte-rendu y sera publié dans la semaine qui suit le concert.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.