FESTIVAL: Strassen surfe sur la nouvelle vague

Après le Streetfestival d’Esch-sur-Alzette le weekend dernier, ce weekend aura lieu à Strassen la 4e édition du Stroossefestival à Strassen.

Le highlight de Strassen en 2008: Nouvelle Vague.

Artistes de rue, acrobates, jongleurs et musiciens, de provenance nationale et internationale, se donneront rendez-vous sur la place Grande-Duchesse Charlotte de cette petite localité du centre pour présenter une quarantaine de spectacles et numéros au cours de deux journées bien remplies. Parmi un grand nombre de prestations, nous pourrons admirer deux spectacles comiques des artistes de l’école de cirque Zaltimbanq ou encore l’intriguant mélange entre sciences et arts que vont nous proposer trois « alchimistes » de chimie.lu. Les enfants seront sans doute ébahis par le conte du Petit Pouce, raconté par Karel Van Ransbeeck, mais uniquement à l’aide des ses mains, doigts, pieds et jambes.

Si la soif de l’artistique s’accompagne d’une petite ou d’une grande faim, toutes deux pourront être rassasiées au village gastronomique se trouvant juste à côté.

Le soir, la musique sera à l’honneur, de tous genres différents. De la world à l’électro, du jazz au funk?De Claudine Muno and the Lunaboots au set électro de Marc Hauser? il y en aura pour tous les goûts.

L’événement principal de la soirée du samedi sera le concert de Nouvelle Vague, un groupe français pas comme les autres. Il s’agit d’un projet initié par les musiciens Marc Collin et Olivier Libaux, qui se font accompagner par des chanteuses françaises et brésiliennes. Leur premier concert a eu lieu à Paris en 2004, avec Libaux à la guitare acoustique, Collin aux keyboards, et derrière les micros les deux chanteuses Mélanie Pain et Camille, qui est connue principalement pour son projet solo. Pour les intéressés, elle devrait venir présenter son CD « Le Fil » au Luxembourg début décembre.

Le nom du groupe fait allusion au contenu de leurs chansons, donc à la Bossa Nova et à la New Wave, deux termes qui se traduisent par Nouvelle Vague. Leur concept est original : on prend un classique New Wave ou Punk des années 80 et on le réchauffe à la sauce brésilienne du Bossa Nova. Son interprétation est faite par une chanteuse qui n’a pas été familiarisée avec le morceau auparavant, cela pour être sûr que chaque reprise reçoive une touche bien personnelle.

Tellement de groupes ont déjà été traités à la machine Nouvelle Vague : Les Dead Kennedys, The Smiths, Joy Division, Depeche Mode, Bauhaus, Visage? mais aussi des groupes dont on n’a pas vraiment entendu parler. Qui connaît le groupe belge Polyphonic Size ou la formation française Antena ?

Entretemps, deux disques ont vu le jour sur la scène internationale. Le premier, « Nouvelle Vague », est sorti en 2004 et s’est vendu à plus de 200.000 copies et leur a donné l’occasion de partir en tournée de Shanghai à New York ou encore à Rio de Janeiro. « Bande à Part » est sorti deux ans plus tard. On y trouve les sonorités brésiliennes du précédent, mais aussi une petite touche de Jamaïque, de Cuba et d’Haïti. Les arrangements sont très colorés, marqués par des percussions vivantes, des guitares acoustiques et de l’accordéon. A se sentir en vacances !

La promotion de ce CD a eu tellement de succès, que le groupe ne sait plus comment s’y prendre pour satisfaire toutes les demandes de concert. Ainsi, ils ont eu l’idée originale de faire fonctionner une seconde équipe! Chaque rôle a donc au moins une doublure, ce qui permet de jouer à plusieurs endroits en même temps. A ce qui paraît, à Strassen nous aurons droit à la formation originale.

Plusieurs raisons donc de faire un tour à Strassen ce vendredi et samedi, soit pour s’attarder devant le bon vieux folklore, soit pour se laisser emporter par une nouvelle vague de musique.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.